Malgré les scandales, les Américains devraient dépenser davantage en appareils électroniques en 2019

230

Malgré les scandales qui ont ébranlé l’image des groupes technologiques en 2018, les Américains devraient dépenser davantage en appareils électroniques cette année, a prédit dimanche la Consumer Technology Association (CTA), qui organise le salon CES de Las Vegas, la grand-messe annuelle du secteur. Ils devraient dépenser cette année 398 milliards de dollars pour s’acheter des appareils électroniques, anticipe la CTA, qui tablait l’an dernier à la même époque sur 351 milliards de dollars. «Nous approchons rapidement d’une nouvelle ère de l’électronique grand public», a assuré Steve Koenig, alors même que le secteur attend avec impatience depuis des années le nouvel appareil qui révolutionnera le secteur comme le fit par exemple l’iPhone en 2007. M. Koenig s’exprimait lors d’une conférence de presse organisée à l’avant-veille de l’ouverture officielle du Consumer Electronics Show (CES). Alors que le marché des smartphones est largement saturé, la CTA espère une modeste progression de 2% en c.a. (80 milliards de dollars) et de 1% en volume (170,7 millions d’unités). L’industrie devrait tirer davantage de croissance d’autres secteurs, en particulier la maison connectée (+17% en c.a. et + 23% en volume) ou des montres connectées (+19% et +25% respectivement), qui seront très présents au CES. Tout comme les télévisions à la définition toujours plus fine (4K et 8K) ou encore la voiture connectée, qui devraient aussi tirer le marché en 2019. Les enceintes connectées devraient encore connaître une bonne croissance mais ralentie, avec +7% attendus en revenus (3,2 milliards de dollars) et +5% en volume (36,6 millions d’unités). Ce salon gigantesque – 4.500 exposants répartis sur 250.000 mètres carrés dans tout Las Vegas – se déroulera cette année dans un climat particulier après une série de scandales et de controverses, en particulier sur la gestion des données personnelles qui ont bien écorné l’image des géants technologiques et entamé la confiance des consommateurs. L’année 2019 sera aussi marquée par la poursuite des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine, qui est pourtant l’une des plus grosses délégations au CES. Récemment, la CTA avait reconnu que les taxes douanières punitives et les tensions entre les deux puissances économiques – et leaders dans la technologie – que sont les deux pays font du mal au secteur. De plus, Apple a annoncé mercredi une baisse de ses prévisions de revenus trimestriels à cause d’un ralentissement de la croissance chinoise, aggravé par les tensions commerciales.