Marché du mobile d’occasion : la revente de son ancien téléphone séduit de plus en plus

26

Recommerce©, le spécialiste des produits high tech reconditionnés et notamment des smartphones, présente les résultats de sa 5e édition du baromètre «le marché du mobile d’occasion». Menée avec Kantar en France et dans 7 autres pays (Royaume Uni, l’Allemagne, la Belgique, les Pays Bas, la Suisse, la Pologne et la Roumanie), cette étude a été présentée à Barcelone à l’occasion du Mobile World Congress. Cette nouvelle édition fait le point sur le devenir des mobiles usagés (don, revente, recyclage) et sur les comportements des consommateurs en matière d’achat de smartphones reconditionnés et d’autres produits électroniques.Quelles sont les évolutions depuis l’an dernier ? Les consommateurs ont-ils vraiment transformé leur mode de consommation vers des achats plus durables ? Le contexte d’inflation a-t-il influencé le marché de l’occasion ? Recommerce© lève le voile sur cette tendance qui s’impose de plus en plus dans les foyers Français et Européens. 83% des Français sont de plus en plus sensibles aux solutions de revente et don de leur smartphone usagé à une entreprise ou à une association. Parmi eux, c’est la revente à un reconditionneur qui les intéressent le plus (78% soit +3 pts) car elle s’avère avant tout économique et permet pour 35% d’entre eux (+5pts) de payer moins cher leur futur smartphone ou d’être payé immédiatement (34%). Si les années précédentes les Français semblaient aussi très sensibles à l’efficacité environnementale d’un tel geste, cette année, c’est une motivation qui passe au second plan face au pouvoir d’achat et perd 7 points (30%). Le choix du lieu de cession est conditionné à la capacité du repreneur à gérer le transfert des données personnelles du téléphone qui s’avère le point le plus important pour les Français (81% soit + 5pts), suivi de la bonne réputation de l’entreprise et de la confiance qu’elle inspire (78%).Cependant si l’attrait pour la revente est croissant, la mise en pratique reste stable et plutôt timide : Seuls 27% des Français sont passés à l’acte en ayant vendu leur dernier téléphone. En comparaison, 30% des Anglais, 28% des Allemands, 27% des Suisses, 26% des Roumains, 22% des Polonais, 21% des Belges et 15,6% des Hollandais, ont fait cette démarche. En moyenne, 31% des sondés ont donc revendu leur dernier smartphone. Les Français s’avèrent en effet prévoyants. Hors de question pour eux de rester sans smartphone ! En effet, parmi ceux qui ne souhaitent pas revendre leur smartphone, 35% préfèrent le garder en cas de besoin. Dans tous les pays sondés, cette “sécurité” pour le consommateur reste la raison première de ne pas céder son appareil usagé. A noter, un nouveau frein émerge cette année : la crainte de voir ses données piratées ou volées pour 24% des sondés (+8 pts). «En 2021, nous estimons que le marché européen du smartphone d’occasion représente plus de 5 milliards d’€. En France, le marché de l’occasion pèse 1,2 milliards d’€ dont 1 milliard d’€ pour le reconditionné qui a augmenté de 15% en 1 an. En 2021, 17% des smartphones vendus en France sont des téléphones reconditionnés, soit presque 1 téléphone sur 5 vendu pour environ 3 millions d’unités. Chez Recommerce, nous avons enregistré une hausse de 12% des ventes en France, ce qui nous a permis de clôturer l’année 2021 à 100 Millions d’€ de chiffre d’affaires. Si le réflexe d’acheter reconditionné s’installe un peu plus chaque année chez les consommateurs, le marché a encore une belle marge de progression en Europe et de beaux challenges à relever pour continuer à informer, rassurer, et ainsi démocratiser ce mode de consommation», déclare Pierre-Etienne Roinat, Président et co-fondateur de Recommerce.