Mediaset: Vivendi intéressé par des contenus, et non par le rachat de cette société

224

Le groupe français de médias Vivendi est intéressé par des contenus du groupe de télévision italien Mediaset et non par le rachat de cette société, a indiqué lundi son patron, l’ex-chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi. «Vivendi s’intéresse beaucoup à l’Italie. Je suis un ami de longue date de M. (Vincent) Bolloré», le patron de Vivendi, «et il s’intéresse à certaines choses qui se font en Italie, absolument pas à Mediaset, mais à certaines choses comme notre capacité de réaliser des produits pour toutes les télévisions, les programmes et le vaste porte-feuilles de films et autres spectacles», a dit M. Berlusconi à la radio RTL. «On pourrait trouver des formes de collaboration avec Vivendi mais je ne suis pas très au courant car c’est mon fils Pier Silvio qui s’en occupe avec Fedele Confalonieri», président de Mediaset, a ajouté Silvio Berlusconi. A la suite de ces déclarations, le titre – qui avait entamé la journée par une hausse de 2% après des informations du quotidien La Repubblica laissant entendre que Mediaset pourrait à terme passer sous le contrôle de Vivendi -, perdait 1,38% à 3,718 euros vers 10h45 GMT, dans un marché en hausse de 1,08%. Depuis plusieurs semaines, les indiscrétions se sont multipliées sur un projet d’offre de Vivendi pour la filiale Mediaset de télévision payante Mediaset Premium, qui dispose notamment des droits de la Ligue des Champions de football jusqu’en 2018. La presse italienne a laissé entendre par la suite que la collaboration pourrait être plus étendue entre les deux groupes. Vivendi est engagé actuellement dans une politique tous azimuts pour parvenir à devenir «un leader mondial des contenus et des médias».