Orange annonce l’atterrissement du câble sous-marin SEA-ME-WE-6 dans ses infrastructures à Marseille

225

Orange annonce l’atterrissement à Marseille du système SEA-ME-WE 6 (Southeast Asia-Middle East-Western Europe 6), long de 21.700 km qui reliera directement la France à Singapour. La pose de la première partie du système, longue de 3.000 km, vers l’Egypte démarrera dans la foulée de cette opération à Marseille.

Conçu selon les dernières technologies de fibre optique sous-marine, ce câble offrira un très haut débit et une très faible latence, permettant de répondre aux besoins croissants des clients et de l’économie numérique sur cette route stratégique. Ce nouveau système proposera une capacité de plus de 130Tb/s. Orange a la responsabilité de «landing party» sur le territoire français et accueille le câble à Marseille dans ses infrastructures sécurisées, donnant accès, de manière neutre, à l’ensemble des centres de données de la ville phocéenne grâce à un anneau urbain de fibre optique dernière génération.

Orange «porte un attachement particulier à la protection de l’environnement et à la préservation de la biodiversité pour l’ensemble de ses projets d’infrastructure», explique le Groupe dans un communiqué. Orange a ainsi travaillé en étroite collaboration avec les services de l’Etat, la Région et l’ensemble des acteurs locaux sur le tracé du câble sous-marin Sea-Me-We-6 et son atterrissement à Marseille. Des études environnementales et de reconnaissance géophysiques (notamment les biocénoses marines) ont permis de prendre en compte les forts enjeux écologiques des zones maritimes les plus sensibles, et en particulier les zones coralligènes, herbiers de Posidonie, et canyon sous-marin de Marseille. Sur certains points de passage, le tracé a été optimisé pour épouser au mieux le relief sous-marin et éviter des espèces observées (par exemple les grandes nacres) en empruntant de préférence les zones sableuses. En cas de passage dans une zone sensible, le câble sera fixé au fond à intervalle régulier par des ancres spécialement profilées au sein de l’herbier de posidonie, afin d’éviter les phénomènes de ragage.  Lors des opérations d’atterrage, le câble passera par des infrastructures déjà existantes afin de ne pas créer d’impact supplémentaire. Pour les opérations de pose qui suivront, le navire empruntera une vitesse réduite et une attention particulière sera portée afin de préserver les herbiers de Posidonies. Des inspections in situ par des plongeurs, et des suivis environnementaux réguliers sur plusieurs années sont prévus jusqu’aux opérations de démantèlement du câble qui seront encadrées par les procédures d’administration en vigueur.

«Nous nous réjouissons de l’arrivée de cette nouvelle route qui offrira une nouvelle solution de connectivité très haut débit et «express», performante entre la France et l’Asie, mais aussi un meilleur débit vers nos sites de l’Océan Indien. Au-delà, ce nouveau câble nous permettra d’accompagner dans le temps les besoins grandissants de nos clients sur cette route stratégique. Notre réseau permettra à nos clients wholesale de rejoindre de nombreux réseaux internationaux vers l’Asie, l’Afrique et les Amériques. L’arrivée de ce nouveau câble à Marseille place une nouvelle fois la France au cœur de la plateforme européenne avec un accès direct vers les grandes métropoles européennes», indique Jean-Louis Le Roux, Directeur des Réseaux internationaux chez Orange.