Orange lance une campagne inédite de sensibilisation aux cyber-attaques

114

L’opérateur télécom Orange lance mardi matin une fausse campagne publicitaire vantant un forfait illimité 6G pour 100 ans, destinée à piéger – gentiment – les internautes naïfs et à les rappeler à la prudence face au risque de «hameçonnage». Des affiches à Paris, Lyon et Marseille, et des bannières publicitaires sur internet imitant certains codes visuels d’Orange invitent les internautes à bénéficier d’une offre mirifique (un «forfait illimité 6G pendant 100 ans»), en se rendant sur un site spécial (6g100ans.fr) qui va leur demander des informations personnelles. Là, Orange tombe rapidement le masque pour expliquer aux internautes qu’ils sont sur un faux site, comme ceux utilisés par les pirates faisant du hameçonnage (phishing en anglais), c’est-à-dire une usurpation d’identité pour extorquer des données. Et l’opérateur de décrire les signes qui signalent l’arnaque: les offres mirifiques et à caractère urgent, les logos imités, les fautes d’orthographe, les demandes de données personnelles… Les affiches resteront en place 48 heures. Le hameçonnage «est en constante progression», a indiqué Hugues Foulon, le directeur de la stratégie et des activités de cybersécurité d’Orange. «Notre objectif n’est pas de terroriser» sur le risque que représente le hameçonnage, «mais d’être pédagogique», a-t-il ajouté. La fausse campagne d’Orange est volontairement caricaturale, mais dans la réalité, «c’est de plus en plus difficile de reconnaître un email de phishing, et moi-même j’ai été à deux doigts de cliquer» sur certains messages particulièrement sophistiqués, a-t-il reconnu. Orange reçoit chaque jour 20.000 mails d’alerte sur son adresse abuse@orange.fr qui permet à ses abonnés de signaler des mails suspects. L’opérateur demande chaque mois la fermeture de 1.500 sites usurpant son identité. Et Orange n’est pas la marque la plus usurpée. Selon un classement européen et nord-américain publié par la société de cybersécurité Vade Secure, spécialisée dans la sécurisation des courriers électronique, c’est Microsoft qui était la marque la plus détournée par les hameçonneurs au premier trimestre 2019. Viennent ensuite Paypal, Netflix, Facebook, Bank of America et Crédit Agricole. Orange arrive à la 16ème position. «Dans le monde physique, tout le monde a l’habitude de fermer sa porte à clé ou de regarder avant de traverser la route. Alors que 95% des attaques informatiques sont permises par une erreur humaine, nous devons collectivement acquérir ces mêmes réflexes dans le monde numérique. Orange, opérateur de confiance et leader de la cybersécurité, s’engage pour développer un usage numérique averti, plus sûr, qui nous protège», commente Hugues Foulon, Directeur exécutif Stratégie et des activités de cyber-sécurité. «Si le monde numérique offre de formidables opportunités, notre responsabilité d’opérateur de confiance et leader sur nos marchés nous engage aussi à en limiter les risques éventuels pour tous. Et parce que les prises de conscience sont toujours plus fortes lorsque l’on a été exposé au risque, nous avons fait le choix de cette campagne choc, originale et interactive s’appuyant sur une expérience directe des cybermenaces», commente Béatrice Mandine, Directrice exécutive Communication et Marque