P-E. FLEURANTIN et V. MOULUQUET (Ego Production) : «Nous travaillons sur l’adaptation de ‘Notre Dame de Paris’ par le prisme d’Esmeralda»

201

Focus sur les actualités et les projets développés par Pierre-Emmanuel FLEURANTIN et Vincent MOULUQUET, DG délégués & Producteurs chez Ego Production.

MEDIA +

Quelle est votre vision stratégique pour Ego Production?

Vincent MOULUQUET

Depuis sa création en 1998, la société s’est concentrée sur la production de séries de proximité telles qu’«Alice Nevers», «Doc Martin» et «Une Famille Formidable». Avec l’arrivée des plateformes de streaming, les spectateurs vont désormais aux devants des programmes, nous devons donc tout faire pour nous démarquer, attirer leur attention et les captiver. Pour arriver à ça, il est essentiel de changer les codes, dénicher de nouveaux formats comme nous l’avons fait avec «Zone Blanche» (diffusée sur France 2, Prime Video puis Netflix) ou «De Grâce» (ARTE). Derrière cela, il y a la volonté d’élever les standards artistiques en allant chercher de nouveaux talents et toucher un marché international.

Pierre-Emmanuel FLEURANTIN

Et à un moment où la fusion entre le monde de télévision et du cinéma s’opère, il est possible de créer des objets singuliers, puissants et cinématographiques pour la télévision, lesquelles peuvent être distribués à l’international. Avec ma casquette de producteur de longs métrages pour le cinéma et en tant que créateur du festival Arcs Film, il y a eu des ponts qui se sont créés : travailler avec d’autres talents et explorer des productions avec des chaînes comme ARTE avec «De Grâce». (Du 31 janvier au 15 mars 2024 sur arte.tv et les jeudis 8 et 15 février 2024 à 20h55 sur ARTE, ndlr).

MEDIA +

Considérez-vous «De Grâce» (6X52’ – ARTE) comme un objet singulier ?

Pierre-Emmanuel FLEURANTIN

Indéniablement ! Le récit est particulièrement riche et centré sur l’histoire d’une famille déchirée par des enjeux de trafic de drogue et des secrets enfouis dans l’univers des dockers du Havre. Ce drama familial est rehaussé par une dimension romanesque et un enchaînement de rebondissements inattendus. L’originalité du projet réside dans une esthétique soignée et une mise en scène qui s’inspire du cinéma. Il s’agit d’une combinaison complexe entre un family drama, une dimension narcotique agrémentée d’une touche de polar. ARTE s’engage à soutenir les créateurs en leur fournissant les moyens nécessaires.

MEDIA +

La plateformisation des chaînes impacte-t-elle l’écriture des séries ?

Vincent MOULUQUET

Oui. Notre objectif est toujours le même : produire un spectacle à fort engagement et à haute valeur émotionnelle ajoutée. Nous accordons une attention particulière à tous les détails de la fabrication et de la diffusion. Pour la série «Zone Blanche», nous avions décidé de modifier l’équilibre narratif entre le bouclé et le feuilletonnant pour créer un impact émotionnel plus fort. En soi, nous adaptons chacune de nos productions aux modes de diffusion voulue par le diffuseur. Pour «De Grâce», ARTE a choisi de diffuser les épisodes trois par trois à l’antenne et de mettre l’intégralité des épisodes en ligne sur arte.tv. Nous avons donc conçu les cliffhangers de fin d’épisode pour répondre aux attentes de ces différents mode de consommation.

MEDIA +

Comment Ego se positionne-t-elle pour rester à la pointe des tendances ?

Pierre-Emmanuel FLEURANTIN

Il est indéniable que les plateformes de streaming ont profondément influencé nos perceptions et notre façon de consommer les médias. L’exposition à des séries qui innovent en termes de rythme et de récits nous pousse à rester à l’affût des dernières tendances. Pour demeurer compétitifs, il est essentiel de faire preuve de flexibilité et d’explorer tous les terrains. Notre intérêt pour l’actualité nous aide à saisir les dynamiques changeantes du monde. Nous tirons également notre inspiration du cinéma et des séries, restant constamment en alerte pour repousser les limites et innover dans nos productions.

MEDIA +

Aimeriez-vous relancer «Alice Nevers» (2002-2022) ?

Vincent MOULUQUET

Bien sûr ! Il s’agit d’une franchise à la fois populaire et très appréciée du public. De manière plus générale, il semble que les chaînes de télévision éprouvent le désir de renouer avec des personnages emblématiques du patrimoine télévisuel français. Il y a un certain plaisir à retrouver ces héros qui nous ont marqué et à les intégrer dans le contexte actuel. Cette démarche permet de créer un lien entre le passé et le présent, tout en reflétant les évolutions et les préoccupations contemporaines.

MEDIA +

Faites-vous de l’adaptation de romans ?

Vincent MOULUQUET

Oui, nous travaillons sur l’adaptation de «Notre Dame de Paris» par le prisme d’Esmeralda dans une grande fresque thriller et féministe. Et nous avons pris les droits de «Ranx Xerox», la BD légendaire des années 80 de Tamburini et Liberatore pour en faire une adaptation très libre, une série d’aventure futuriste pour questionner comme toujours notre monde contemporain.

Pierre-Emmanuel FLEURANTIN

Nous avons également acquis les droits d’adaptation d’un film allemand, «Tour de force», qui aborde le thème de la fin de vie avec un jeune quadra dans un style mêlant drame et comédie. Bien que ce soit à l’origine un film de groupe, nous percevons un potentiel intéressant pour le développer en mini-série.

LES DIRIGEANTS

P-E. FLEURANTIN

Producteurs

  1. MOULUQUET

Producteurs

COORDONNEES

46, avenue de Breteuil

75007 Paris

DATE DE CREATION

1998

PRODUCTIONS

«De Grâce» (ARTE); «Zone blanche» (F2/Netlix) ; «Alice Nevers» (TF1)…