P. MENARINI (Altice Média) : « Notre priorité est de travailler sur de nouvelles fonctionnalités au sein de RMC BFM Play »

104

La plateforme de vidéos à la demande gratuite (en direct et en replay) des chaînes RMC et BFM a célébré son premier anniversaire en juin dernier. Après plus de 3.000 heures de programmes, 9,3 millions de téléspectateurs mensuels, +43% d’audience en OTT sur mobile et sur le web, RMC BFM Play entame sa deuxième saison avec une ambition renouvelée. L’occasion de nous entretenir avec Patricia MENARINI, Directrice des plateformes non linéaires du Groupe Altice Media.

Quel premier bilan dressez-vous de RMC BFM Play ?

Après plus d’un an et demi d’exploitation, les premiers retours sont très satisfaisants ! Ça a été un vrai pari de rassembler en une seule plateforme de streaming, toute notre offre de chaînes d’information et de découverte. Il n’y avait pas d’offre éditoriale de ce type en France.

A quoi vous êtes-vous attaché ? 

Notre ambition a été de rendre l’expérience utilisateur à la fois facile et thématisée. Dès lors que l’on vient sur RMC BFM Play, on sait pertinemment ce que l’on vient chercher : crime & investigation, information & décryptage, aventure & mécanique, divertissement. On propose également beaucoup de documentaires en lien avec l’actualité et les directs de toutes nos chaînes, y compris nos 12 antennes BFM en région.

Pourquoi vous êtes-vous positionné sur l’AVOD ? 

Proposer une offre de vidéo à la demande avec de la publicité nous permet d’exposer davantage de documentaires. On a scellé un partenariat avec Alchimie et The Explorers afin d’offrir 15 heures de docs inédits par mois, une vingtaine d’heures de contenus d’aventures, et des programmes culinaires (via notre chaîne MyCuisine).

Quelle est votre feuille de route pour la saison à venir ?

Le premier objectif a été de lancer la plateforme sur le web et les apps en juin 2021. La technologie des applications de streaming étant assez complexe, nous terminons l’installation de la nouvelle interface chez tous les opérateurs. La deuxième étape est de proposer encore plus de contenus exclusifs sur nos thématiques mais aussi plus de fonctionnalités : recommandation et personnalisation. Troisième étape, faire rayonner davantage nos contenus sur les réseaux sociaux pour créer un cercle vertueux.

RMC BFM Play n’est pas téléchargeable sur Apple TV. Pourquoi ?

Parce que notre priorité est de travailler sur de nouvelles fonctionnalités au sein de la plateforme. Une fois que nous aurons terminé ces déploiements, nous pourrons nous positionner sur d’autres devices.

Souhaitez-vous vous associer avec d’autres éditeurs ?

On discute actuellement avec différents acteurs pour densifier l’offre de programmes. 

La stratégie non linéaire d’Altice Media se concentre-t-elle essentiellement sur RMC BFM Play ?

Sur l’ensemble du digital ! Avec RMC BFM Play, 1ère plateforme 100% info et connaissances, nous avons créé des verticales : Info Talk Sport, par exemple, où l’on retrouve les directs radiophoniques en vidéo. La stratégie non linéaire consiste aussi à créer une synergie entre tous nos médias. La verticale Crime & Investigation est l’une de nos forces, on a donc monté un site d’actualité en ligne, RMC Crime où l’on remet en ordre une proposition éditoriale en non linéaire, à la demande. A cela s’ajoute, l’événementialisation de RMC BFM Play. En octobre, nous avons un mois OVNI & dossiers secrets. Avec la Coupe du Monde de football au Qatar en novembre, nous préparons des contenus vidéo créés par RMC.

Faites-vous des passerelles avec les chaînes payantes du Groupe Altice ?

Nous faisons des passerelles cross-promotionnelles à travers RMC Sport. 

Combien de personnes consomment vos replays ?

Tout confondu, près de 12 millions de spectateurs mensuellement. Il y a un vrai engouement pour la technologie, l’histoire, la science, l’aventure et la mécanique.  

Nouvelle tendance, les chaînes FAST. Comment vous positionnez-vous là-dessus ?

Cela fait partie de nos projets. On voit bien que les acteurs du streaming commencent à fonctionner comme des chaînes de télévision. RMC Crime est disponible en non-linéaire, et ce serait facile de créer un flux linéaire. Les chaînes FAST, c’est une grande vitrine pour les contenus. Dans les prochains mois, nous allons tester des opérations de previews et d’avant-premières de nos Primes.