«Pas de panique», une comédie réussie sur la phobie (diffusion le 10 octobre à 20h55 sur France 2)

    149

    «Pas de panique», comédie psychologique diffusée sur France 2, aborde avec finesse le thème difficile de la phobie à travers l’histoire d’un jeune trentenaire qui entreprend une thérapie de groupe pour soigner sa maladie. Ludovic Chambercy, 32 ans, interprété par Frédéric Diefenthal, a tout pour être heureux: il va se marier avec Virginie (Julie Judd), et son père (Roland Giraud), directeur d’un grand magasin, s’apprête à lui passer les rênes de l’entreprise familiale. Le jeune héritier souffre pourtant d’hypégiaphobie, la phobie des responsabilités. Le mal, enfoui depuis des années, se révèle le jour où son père lui annonce sa succession devant les actionnaires des Galeries Chambercy. Au pied du mur, Ludovic s’évanouit. Avant chaque rendez-vous professionnel crucial, les mêmes symptômes reprennent: vertiges, panique attaque, comme s’il était «arrêté sur un passage à niveau avec sa voiture et qu’un train arrivait». A bout, il se laisse convaincre, sans trop y croire, de faire une thérapie cognitive de groupe menée par un psychiatre (Pierre Banderet) opiniâtre. Il y rencontre Léon (Jean-Pierre Gos), un brocanteur phobique du désordre, Clémence (Gaëla Le Devehat), terrorisée par la solitude, et Margaux (Natacha Koutchoumov), une jeune femme timide qui souffre d’haptophobie, la peur du toucher.