Présidentielle: l’UDA veur favoriser le développement de la communication pub

306

L’Union des annonceurs (UDA), qui regroupe les plus grandes marques et entreprises présentes en France, adresse mercredi aux candidats à la présidentielle des propositions pour favoriser le développement de la communication publicitaire, facteur de croissance selon elle. Les entreprises investissent en France plus de 30 milliards d’euros par an en communication, «soit près de 2% du PIB», et ce secteur représente près de 400.000 emplois directs et indirects, rappelle l’UDA dans sa lettre envoyée aux candidats. «Malheureusement, le levier économique que représentent ces investissements des entreprises est sous-utilisé en France par rapport à la plupart des pays développés», déplore l’UDA, évoquant un «déficit de compétitivité».  L’Union des annonceurs demande en 1er lieu à ce que la publicité sur les chaînes de tv du service public soit «maintenue en journée» (alors qu’un projet pourrait y mettre un terme en 2015) et «même rétablie en soirée pour que toutes les entreprises, notamment les PME, puissent avoir plein accès au média télévision».  Elle juge globalement que le média télé «reste relativement sous-développé en France en termes d’espace publicitaire disponible». L’UDA souhaite également que «soit exclu tout projet de taxation de la publicité sur internet, qui frapperait directement ou indirectement les entreprises, et épargnerait les grands acteurs mondiaux du Net».