Prime exceptionnelle : Orange a assuré lundi que «tous les collaborateurs» y étaient «éligibles»

184

Les personnels fonctionnaires d’Orange seront-ils exclus de la prime exceptionnelle annoncée par l’opérateur télécoms? La CFE-CGC s’en est inquiétée dans un courrier, mais Orange a assuré lundi que «tous les collaborateurs» y étaient «éligibles». La CFE-CGC, 2ème syndicat chez Orange, s’était inquiétée dans un courrier adressé vendredi au Premier ministre Edouard Philippe, rendu public lundi, du sort des «plus de 40% du personnel (…) encore sous le statut de fonctionnaire» chez Orange, alors que «vous avez annoncé que le dispositif de prime ne concernait que les salariés de droit privé». «Comment imaginer au sein de notre entreprise que les fonctionnaires soient exclus du dispositif ?», annoncé la semaine dernière par Orange et décidé «sans concertation avec les partenaires sociaux», demandait dans ce courrier Sébastien Crozier, président de la CFE-CGC Orange. «Tous les collaborateurs du groupe éligibles à la prime annoncée par (le Pdg) Stéphane Richard la recevront, qu’ils soient salariés de droit privé ou fonctionnaires», a-t-on assuré lundi du côté de l’opérateur. La CFDT, premier syndicat chez Orange, avait de son côté souligné qu’elle n’avait «pas d’inquiétude particulière à ce sujet». Dans le cas contraire, il s’agirait d’une «inégalité de traitement» qui serait «préjudiciable», avait ajouté Elisa Mistral (CFDT Orange). Orange «n’a pas besoin du feu vert de l’Etat pour donner une prime» à ses personnels fonctionnaires, a observé la responsable CFDT. Ces derniers perçoivent déjà, outre leur traitement géré par l’entreprise, un «complément» de l’opérateur incluant des primes, a-t-elle précisé. Dans son courrier, M. Crozier soulignait aussi qu’un oubli des,fonctionnaires serait «d’autant plus injuste» que l’Etat, qui détient environ 23% du capital de l’opérateur, «a voté par deux fois» à l’AG des actionnaires un «dispositif permettant l’attribution d’actions gratuites pour 52 millions d’euros, soit un montant d’environ 50.000 euros pour un peu plus de 1.000 cadres dirigeants». Orange avait annoncé mardi dernier le versement d’une prime de 1.000 euros à ses salariés en France dont le salaire annuel brut est inférieur à 25.000 euros, et de 500 euros à ceux gagnant «entre 25.000 et 30.000 euros». Quelque 20.000 salariés, sur les 92.000 employés dans l’Hexagone, vont en bénéficier, avait-il précisé.