Rachat Virgin Radio: NRJ Group reçoit une fin de non-recevoir de Lagardère

147

Malgré ses démarches en vue de négocier les conditions dans lesquelles le groupe NRJ pouvait acquérir le capital social de Virgin Radio, il a reçu une fin de non-recevoir du Groupe Lagardère et en déduit que Virgin Radio n’est donc pas à vendre. Le groupe s’étonne d’autant que «NRJ Group a adressé une offre pour acquérir 20% de Virgin Radio sur la base d’une valorisation de l’ensemble du réseau à 70 millions d’€uros, alors que des articles de presse ont fait état de négociations en cours pour l’entrée d’un nouvel actionnaire dans le capital de Virgin Radio sur la base d’une valorisation pour 100% du capital à 20 millions d’€uros», précise le groupe dans un communiqué. Par ailleurs, l’offre du groupe NRJ, adressée au Groupe Lagardère à la suite de la publication par le CSA des nouveaux chiffres de la couverture de population des groupes radiophoniques, «n’était pas assortie d’une kyrielle de conditions, mais seulement de conditions usuelles et obligatoires dans ce type de transaction, puisque la cession d’un réseau radiophonique ne peut intervenir sans l’agrément préalable du CSA», estime le groupe NRJ. Enfin, ce dernier trouve inhabituelles les demandes du Groupe Lagardère car «elles visaient notamment à obtenir le paiement par NRJ Group d’une indemnité en cas de non réalisation de l’opération, et ce pour quelque raison que ce soit.