Radio France «concernée» par la suppression de la publicité (Albanel)

    139

    Radio France a «toute vocation à être concernée» par la suppression de la publicité dans l’audiovisuel public, a indiqué mercredi sur France Inter la ministre de la Culture et de la Communication Christine Albanel. «Evidemment Radio France, qui est un des fleurons de notre service public, a toute vocation à être concerné par la suppression de la publicité», a-t-elle souligné. L’idée avancée par Nicolas Sarkozy lors de sa conférence de presse à l’Elysée «est que l’ensemble de l’audiovisuel public et la radio évidemment, ne soit pas soumis à la dictature de l’audimat, même si l’impératif de l’audience demeure», a expliqué Mme Albanel. La ministre a précisé que la publicité représentait «peu de choses» dans le budget de Radio France, «car il y avait déjà une forte limitation» du recours à cette source de revenus. Le P.-D.G. de Radio France Jean-Paul Cluzel avait indiqué le 10 janvier à l’occasion de ses voeux au personnel, que la volonté du gouvernement de supprimer le recours à la publicité pour l’audiovisuel public «pourrait s’appliquer, selon beaucoup de vraisemblance, à Radio France», qui regroupe France Inter, France Info, France Bleu, France Musique, France Culture, FIP et Le Mouv’. Il s’était réjoui par avance d’une moindre dépendance de la publicité, rappelant à cette occasion que la publicité ne constituait que 8% environ des ressources du groupe, avec 45 millions de recettes publicitaires prévues pour 2008. Avant l’annonce de Mme Albanel, le P.-D.G. de Radio France avait engagé des démarches auprès du gouvernement pour obtenir l’autorisation d’ouvrir ses antennes à la publicité de marque, estimant que l’obligation qui lui était faite de se cantonner à de la publicité pour des services publics nuisait à son image. Ce projet s’était heurté à une fronde des radios privées qui craignait une raréfaction de la publicité commerciale sur leurs propres antennes. Selon Christine Albanel, on est désormais «dans un autre schéma», car RadioFrance «est complètement intégré» à la réflexion sur la suppression de la publicité. «Il faudra qu’il y ait une compensation intégrale et dynamique», a notamment indiqué la ministre, précisant que le sujet a déjà été discuté avec Jean-Paul Cluzel. «Il n’y aura pas plus de problème de budget à Radio France qu’ailleurs, c’est l’engagement pris par le président et le gouvernement», a souligné la ministre.Selon Jean-Paul Cluzel, la part restreinte des recettes publicitaires dans les ressources de Radio France «concourt incontestablement» à la manière dont la radio publique remplit ses missions de service public. La ministre a confirmé que le gouvernement «ferait tout» pour que la loi sur la suppression de la publicité dans l’audiovisuel public soit votée «avant l’été».