Radio France: la future présidence qui dirigera le groupe public de 2023 à 2028 sera connue le 16 janvier prochain au plus tard

61

La personne qui dirigera Radio France de 2023 à 2028 sera connue le 16 janvier prochain au plus tard, a indiqué l’Autorité de régulation des médias (Arcom) dans une délibération publiée sur son site internet. L’actuelle présidente de la Maison Ronde, Sibyle Veil, en poste depuis 2018 et opposée à la grande fusion entre France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l’Ina (Institut national de l’audiovisuel) évoquée dans un rapport sénatorial, n’a pas encore communiqué son intention de postuler à un deuxième mandat. «Il me semble normal de vouloir connaître le projet pour l’audiovisuel public avant de m’engager. Je me positionnerai d’ici à l’automne», avait-elle répondu fin juin dans un entretien au «Figaro». Selon la délibération adoptée fin juillet par l’Arcom, les candidatures à la présidence de Radio France devront être envoyées d’ici le 21 octobre prochain à 17h00, accompagnées d’un projet stratégique. La liste des candidatures sera publiée par le régulateur le 26 octobre, puis des auditions se dérouleront à partir du 14 novembre, avant la décision sur une nomination «au plus tard le 16 janvier», prise à la majorité des membres de l’Autorité. Sur le même modèle, la présidence de France Médias Monde, la société en charge de l’audiovisuel extérieur (RFI et France 24) sera nommée au plus tard le 23 janvier, a indiqué l’Arcom dans une seconde délibération. Depuis une loi de 2013 sur l’indépendance de l’audiovisuel public, le CSA (devenu l’Arcom début 2022) est chargé de nommer les présidents de France Télévisions, Radio France et France Médias Monde, un rôle qui avait été dévolu en 2009 au président de la République.