Radio France lance Egalité 360°, un programme pour plus de diversité sur ses antennes et dans l’entreprise

61

Plus d’expertes sur les antennes, des salariés venant d’horizons plus variés, création d’une académie d’été… Radio France a dévoilé lundi son programme Egalité 360°, censé favoriser la diversité sur ses antennes et dans ses métiers pour «ressembler davantage» à la société française.
Reposant sur une soixantaine de mesures, le programme veut en particulier profiter de l’»accord emploi 2022» pour repenser ses procédures de recrutement, diversifier les profils de ses troupes et favoriser la parité, chez les journalistes comme chez les techniciens, a expliqué le groupe public dans un communiqué.Signé en octobre par les syndicats, cet accord prévoit 340 départs volontaires d’ici à 2022, dont la moitié seront remplacés, ainsi que des créations de postes sur le numérique et des titularisations.
Au total, 271 embauches sont prévues d’ici fin 2022, dont 70% devraient être proposées aux salariés non permanents (pigistes, CDD, etc.) du groupe, qui emploie 4.400 personnes. La maison ronde, devenue dimanche la «Maison de la radio et de la musique», entend dès lors favoriser le recrutement de profils plus divers, diffuser plus largement ses offres d’emploi sur les réseaux sociaux, envoyer des «ambassadeurs ressources humaines dans les écoles» ou encore augmenter son nombre d’alternants de 20% d’ici fin 2022, avec un «ratio obligatoire d’au minimum 20% sur critères sociaux et situations de handicap».Elle va également lancer cet été «l’Académie d’été de Radio France pour détecter et former de nouveaux talents» d’animateurs et chroniqueurs.Le groupe public s’engage par ailleurs à réduire les inégalités salariales hommes/femmes et à traiter de manière égale les sports féminins et masculins. Il souhaite aussi mieux inclure les personnes en situation de handicap, notamment via un programme dédié et la création d’une «première formation d’interprètes chansigne (musique traduite en lange des signes)».
Diverses mesures sont prévues pour renforcer la présence du groupe dans les quartiers populaires, comme la création cette année de «Radio France 93, une unité de production multimédia en Seine-Saint-Denis dédiée aux moins de 30 ans avec France Bleu et Mouv».Pour garantir la mise en oeuvre du programme, les responsables hiérarchiques, dont les membres du comité de direction, seront évalués aussi en fonction du critère de leur participation à ce plan, dont dépendra également une part de leur rémunération variable.
Le plan «a été élaboré par le Comité diversité, présidé par Bruno Laforestrie, et la délégation à l’égalité des chances et à la lutte contre les discriminations de Radio France, en lien avec les organisations syndicales et un réseau de plus de 100 salariés», précise le groupe.