Réforme TV publique: producteurs et réalisateurs vont organiser des actions

    141

    Producteurs, réalisateurs et auteurs ont décidé d’organiser des actions cet été et à la rentrée pour sensibiliser le grand public et les parlementaires qui vont examiner la loi sur la réforme de France Télévisions. Réunis vendredi à l’intitiative du syndicat des producteurs indépendants, ces professionnels ont demandé lors d’une conférence de presse «aux parlementaires de ne pas s’engager dans la politique de dérégulation totale du secteur» qu’ils voient avancer. «Nous ne sommes pas en train de défendre nos carnets de commandes, il s’agit d’un problème de citoyens», a affirmé Emmanuel Priou, président du syndicat des producteurs indépendants. «Est-ce que nous voulons une télévision d’Etat soumise au pouvoir en place, financée de manière illogique et non garantie, qui considère le téléspectateur comme un consommateur? Ou, au contraire, une télévision publique indépendante du pouvoir, financée par et pour le télespectateur comme en Allemagne ou en Grande-Bretagne?», s’est-il interrogé. Les professionnels sont favorables à une augmentation de la redevance pour financer la suppression de la publicité et sont opposés à la nomination du président de France Télévisions par l’exécutif, comme l’a souhaité Nicolas Sarkozy. «Les organisations de producteurs vont aller voir les parlementaires de leurs régions pour faire auprès d’eux un travail de pédagogie et d’explication. Des actions plus symboliques sont envisagées, comme organiser une chaîne humaine autour du bâtiment de France Télévisions et peut-être une soirée réunissant artistes et comédiens à la rentrée», a indiqué Emmanuel Priou disant espérer «un sursaut des parlementaires de la majorité, notamment».