«Rendez-vous with French Cinema» : le cinéma français à l’honneur sur le marché américain

348

Virginie Efira, Louis Garrel, Dominik Moll, une pluie de vedettes du cinéma francophone était attendue à partir de jeudi à New York lors d’un festival visant à promouvoir les films français sur le marché américain. «Rendez-vous with French Cinema», dont c’est la 28ème édition, s’ouvrait jeudi soir au Lincoln Center de New York avec «Revoir Paris», en présence de sa réalisatrice Alice Winocour et de l’actrice franco-belge Virginie Efira, couronnée la semaine dernière d’un César de la meilleure actrice pour son rôle dans ce film évoquant les séquelles psychologiques des attentats de 2015 dans la capitale française. «Leur présence met en lumière ce que le cinéma français représente aujourd’hui pour le public américain: une voix alternative et une vision des relations humaines, des enjeux mondiaux et de la conscience collective qui se reflète dans la sélection de cette année», s’est félicitée Daniela Elstner, directrice exécutive d’Unifrance, l’organisme chargé de promouvoir le cinéma français à l’étranger, l’un des organisateurs de l’événement. A l’affiche aussi, «La nuit du 12» sera présenté par Dominik Moll, lui aussi fraîchement récompensé aux César comme meilleur réalisateur pour ce récit d’une enquête impossible sur un féminicide. «La nuit du 12» a remporté six César en tout, dont celui du meilleur film. Vingt-et-un films seront présentés jusqu’au 12 mars, dont plusieurs évoquent les questions d’identité ou de discriminations, comme  «La Gravité» du réalisateur et acteur franco-burkinabé Cédric Ido, «Les cinq diables» de Léa Mysius, «Un petit frère» de Léonor Serraille. Ou «Neneh Superstar» de Ramzi Ben Sliman, sur une jeune danseuse de l’Opéra de Paris incarnée par Oumy Bruni Garrel, la fille de Louis Garrel et de Valeria Bruni Tedeschi. Louis Garrel sera présent pour présenter son film «L’innocent», mais aussi celui de son père Philippe, «Le Grand Chariot», qui vient de recevoir l’Ours d’Argent du meilleur réalisateur à la Berlinale. L’un des enjeux est de maintenir une attractivité au cinéma français aux Etats-Unis, où le box-office est très majoritairement dominé par les productions nationales. Selon Unifrance, 2 films français, la Palme d’or du Festival de Cannes 2021 «Titane» (Julie Ducournau), et le film destiné à un public familial «Le Loup et le lion», de Gilles de Maistre, ont dépassé le million de dollar de recettes au box-office en 2021-2022. Pour l’année 2022, la meilleure entrée française a été «Petite Maman» de Céline Sciamma, avec près de 900.000 dollars de recettes.