Royal regrette le refus de Sarkozy d’un débat TV avant le 1er tour

    203

    Ségolène Royal a regretté vendredi à Montauban l’absence de débat avec ses adversaires d’ici le 1er tour de l’élection présidentielle, car cela aurait permis «de débusquer les contre-vérités», selon elle. Nicolas Sarkozy s’est déclaré hostile à l’organisation d’un tel débat avant le 1er tour, estimant qu’il aurait fallu «le faire avant». «Je regrette qu’il n’y ait pas de débat avant le 1er tour pour débusquer un certain nombre de contradictions et de contre-vérités», a déclaré la candidate socialiste lors d’une rencontre informelle avec la presse. «Ce débat, les Français le veulent. Cela permettrait de clarifier les choses», a-t-elle ajouté. Mme Royal a par ailleurs indiqué qu’elle consacrerait les trois grands meetings prévus d’ici le 22 avril à «bien repréciser les grands enjeux institutionnels qui relèvent de la présidence de la République. Mme Royal parlera à Nantes «des réformes institutionnelles», à Metz «de la politique étrangère» et à Toulouse de «la cohérence globale» de son projet présidentiel, a -t-elle précisé. La candidate entend également donner «un calendrier précis» de ce qu’elle entend faire pour relancer la construction européenne, si elle est élue.