Russie: huit hackeurs du groupe de cybercriminels REvil placés en détention provisoire pendant deux mois

48

Un tribunal de Moscou a ordonné samedi dernier le placement en détention provisoire pendant deux mois de huit hackeurs, membres du groupe de cybercriminels REvil dont la Russie a annoncé la veille le démantèlement à la demande des Etats-Unis. Les huit membres de ce groupe de hackeurs, considéré comme le groupe de cybercriminels le plus redoutable en manière de rançongiciels, resteront en prison jusqu’à la mi-mars, a indiqué le tribunal du district moscovite de Tverskoi. S’ils sont reconnus coupables, ils risquent jusqu’à sept ans de prison. Vendredi dernier, la Russie a annoncé le démantèlement de ce groupe, qui avait notamment revendiqué en juillet 2021 l’attaque au rançongiciel visant la société informatique américaine Kaseya.Le président Joe Biden avait alors demandé, lors d’un échange téléphonique, à son homologue Vladimir Poutine d’agir contre les attaques menées depuis la Russie, sous peine de voir les Etats-Unis prendre «les mesures nécessaire». Les services de sécurité russes (FSB) ont annoncé avoir mis fin aux «activités illégales» de ce groupe criminel organisé au cours d’opérations ayant visé personnes et 25 adresses dans cinq régions russes, notamment dans la capitale Moscou et à Saint-Pétersbourg, la deuxième ville du pays. La cybersécurité a été l’un des principaux sujets abordés au cours d’un sommet en juin 2021 par les présidents Biden et Poutine.Le FSB n’a pas précisé combien de personnes ont été arrêtées. Il a indiqué que les membres du groupe «ont mis au point des logiciels nuisibles, organisé le détournement de fonds depuis les comptes bancaires de citoyens étrangers et les ont encaissés».