S. ELBAZ (Simone & Raymond Productions) : «Avec le confinement, nous proposons aux chaînes des solutions alternatives»

427

MEDIA +

Dans quels domaines Simone & Raymond Productions s’est-elle spécialisée ?

Stéphanie ELBAZ

Après avoir collaboré pour de nombreux producteurs, j’ai fondé ma société en 2013. Nous avons commencé par des captations de pièces de théâtre pour TF1 : «Hibernatus» avec Jean-Luc Reichmann ou encore «Le Gai Mariage» avec Laurent Ournac. Très vite, le monde du théâtre a changé, et au même moment j’ai eu l’opportunité de produire des magazines culturels, ce qui était mon ADN puisque j’ai débuté à 25 ans au «Cercle de minuit» avec Michel Field. Avec Simone & Raymond Productions, l’idée est de travailler avec les régions. Il y a une singularité chez les artistes locaux qui me plaît beaucoup. C’est donc très intéressant de les mettre en valeur. Chaque mois dans «Renversant» sur France 3 Centre Val de Loire, nous organisons des rencontres inattendues entre différents artistes qui ne se connaissent pas et qui doivent monter un concert inédit avant la tombée de la nuit. Avec le confinement, nous ne pouvions plus livrer d’émissions. J’ai donc proposé à France Télévisions de faire le 1er magazine musical 100 % confiné. France 3 national a saisi l’opportunité.

MEDIA +

Ce mercredi 22 avril à 23h30 sur France 3, vous proposez donc «Renversant ! Le concert des confinés». Comment l’avez-vous construit ?

Stéphanie ELBAZ

Tous confinés dans des lieux différents, chanteurs et musiciens nous offrent des duos et trios inédits, des reprises décalées et se lancent un défi : interpréter ensemble un titre pour l’occasion. Parmi les invités : Michel Jonasz, Dave, André Manoukian, Tom Leeb, Yael Naim, Selah Sue, Julie Zenatti, Boulevard des airs, Tim Dup, Tété, Ayo,… En matière de production, les enregistrements musicaux se font de manière suivante: un premier artiste enregistre, un deuxième se cale dessus, puis un troisième… Au montage, nous synchronisons le tout. L’émission fera l’objet d’une diffusion aussi sur TV5Monde.

MEDIA +

Post-confinement, préparez-vous des captations de spectacles ?

Stéphanie ELBAZ

Oui, nous sommes sur des pistes de captations de pièces de théâtre et de galas d’humoristes. C’est un secteur qui ne va pas bien actuellement. Il va falloir réinventer des choses, peut-être sans public dans un premier temps. Voilà pourquoi nous proposons aux chaînes des solutions alternatives pour pouvoir faire de l’humour à la télé. Les projets avant le confinement ne pourront pas exister de la même manière après la crise. Un tournant va s’opérer.

MEDIA +

La réinvention passe donc par de nouveaux dispositifs ?

Stéphanie ELBAZ

Nous y sommes obligés ! Nous avons réagi très rapidement pour le concert des confinés. Il faut que nous fassions pareil pour l’humour. Les gens ont envie de rire dans cette période compliquée. Notre métier consiste à sublimer les captations, le montage et l’habillage – même si l’image source est tournée à la maison. 

MEDIA +

Quelle est votre politique documentaire ?

Stéphanie ELBAZ

Nous privilégions les portraits d’artistes et les documentaires sociétaux. L’année dernière, nous avions produit pour France 3 un film de 52’ sur la prison des femmes à Rennes. Cette année, nous travaillons sur le portrait de l’artiste Étienne Saglio, pour France 3.

MEDIA +

Le public a de plus en plus besoin de proximité. Qu’en pensez-vous?

Stéphanie ELBAZ

Le public a en effet besoin de proximité. La mondialisation a ses limites. Le téléspectateur a envie qu’on lui parle de choses qui sont à côté de chez lui. J’aime mettre en avant ce qui se fait de manière individuelle et singulière, à savoir la défense des formats originaux et des artistes dans leurs terroirs.

LES DIRIGEANTS

Stéphanie Elbaz

Fondatrice & Productrice

COORDONNEES

8, boulevard Exelmans 

75016 Paris

DATE DE CREATION

2013

PRODUCTIONS

«Renversant ! Le concert des confinés» (F3) ; Le Grand Bazhart (F3) ; …