S. ESPINOSA (Victoires de la Musique) : «Nous collons autant que possible à l’évolution des modes de consommation de la musique»

127

Vendredi 11 février à 21h10 sur France 2 se tiendra la 37ème cérémonie des Victoires de la Musique. Un événement important pour le secteur de la musique. Tour d’horizon des enjeux avec Stéphane ESPINOSA, Président des Victoires de la Musique & Directeur du label Polydor.

media+

Quelle dynamique éditoriale apportez-vous aux Victoires de la Musique ?

Stéphane ESPINOSA

En tant que nouveau président des Victoires, j’ai mis en place deux axes fondamentaux. Le premier est de parvenir à la parité au niveau du collège des votants, ce qui me paraît extrêmement important. Nous nous en approchons (54% d’hommes et 46% de femmes.) Deuxièmement, nous collons autant que possible à l’évolution des modes de consommation de la musique. Pour cela, nous mettons en valeur la Victoire de l’Album le plus streamé, à la fois pour un artiste masculin et une artiste féminine. 

media+

Avez-vous votre mot à dire sur la cérémonie TV ?

Stéphane ESPINOSA

Bien sûr ! Nous travaillons main dans la main avec le producteur et la chaîne pour proposer des performances artistiques sur-mesure. Les Victoires, c’est la cérémonie des artistes. Le succès d’audience de l’année dernière est vraiment lié à cet état d’esprit. Sur cette lancée, nous voulons que la créativité des artistes se retrouve dans les performances live.

media+

La question du palmarès est parfois remise en cause chez certains médias et/ou artistes. Que leur répondez-vous ?

Stéphane ESPINOSA

Les Victoires de la Musique sont une photographie du paysage musical français. Elle correspond à l’avis des professionnels, complétée par un vote du public. Je comprends qu’un artiste talentueux comme Grand Corps Malade puisse exprimer une frustration de ne pas être nommé. Son album a été un gros succès en 2021, mais il arrive parfois que le volume de ventes ne corresponde pas toujours à une nomination.

media+

Est-il toujours aussi difficile d’exister pour les artistes émergents ?

Stéphane ESPINOSA

J’ai un grand respect pour les Victoires de la Musique. Elles jouent un rôle primordial. Pour de nombreux artistes, il s’agit souvent de leur première exposition devant un large public. En tant que producteur, j’ai souvent eu la chance d’avoir des artistes nommés dans les révélations. Et j’ai pu voir qu’une bonne prestation pouvait être un coup d’accélérateur dans une carrière.  Même si beaucoup de jeunes artistes commencent à se développer sur le digital, le live reste un élément important pour installer un univers, un talent. Ce que nous vivons depuis deux ans n’aide pas les artistes émergents. Nous sommes très heureux que France Télévisions nous suive dans cette volonté de donner un coup de pouce aux révélations. Chacun des nommés aura le droit à une vignette d’une minute diffusée à 20h40 sur France 2 pour résumer le pourquoi de leur présence, et leur esprit musical.

media+

En tant que directeur de label (Polydor), quels sont les nouveaux enjeux du secteur ?

Stéphane ESPINOSA

La période que nous vivons est assez excitante. Les modes de consommation évoluent et la musique n’a jamais été aussi présente. J’ai envie que le live reprenne sa place pour que nous puissions ainsi amplifier les développements que nous commençons à lancer. Avec les diverses plateformes, en complément des médias traditionnels, nous découvrons de nouvelles façons de faire découvrir les artistes. Le jeune public évolue en permanence en fonction de l’émergence de nouveaux réseaux. C’est une vraie opportunité. Les perspectives sont plutôt positives.