S. HEMAR (TV France International) : « Nous réaffirmons notre soutien à tous les exportateurs en cette période difficile »

348

En réaction à l’actualité, TV France International accélère l’optimisation de ses outils numériques pour faire face à l’annulation des prochains marchés audiovisuels. Entretien avec Sarah HEMAR, Déléguée Générale de TV France International.

media+

Comment TV France International optimise-t-elle ses outils numériques en cette période de confinement ?

Sarah HEMAR

A vrai dire, nous avions déjà entrepris un mouvement d’optimisation de nos outils numériques depuis mon arrivée à TV France International en octobre 2018. Notre plateforme numérique «Screenopsis» s’inscrit comme une véritable vitrine en ligne de la production française. A cela s’est ajouté le lancement de son application mobile «LEGuide», lors du «Rendez-Vous» de Biarritz en septembre 2019. Tous nos adhérents, qui représentent l’essentiel des exportateurs français, ont un compte «Screenopsis» sur lequel ils mettent à disposition leurs programmes. Notre ambition est de créer un parcours utilisateur assez fluide pour les acheteurs. Il se trouve que l’actualité nous pousse à communiquer davantage sur nos outils digitaux. Pour les professionnels de l’export que nous sommes, dont les métiers sont basés sur la rencontre, l’échange et les déplacements internationaux, l’annulation des grands rendez-vous du secteur audiovisuel, dont Séries Mania, les MIPTV, MIPDoc, MIPFormats ou le Busan Content Market en Corée du Sud, nous obligent à adapter nos manières de travailler.

media+

Comment vous êtes-vous adapté à l’annulation des marchés audiovisuels ? 

Sarah HEMAR

TV France International a décidé de renforcer les «screening room» mises en place lors des événements auxquels elle participe avec ses adhérents. Opéré sous la plateforme «Screenopsis» et entièrement dédié aux acheteurs, chaque espace de projection a été éditorialisé en fonction du marché. Cette opération permet ainsi de visionner en VOD le meilleur de l’offre télévisuelle française récente. A ce titre, pour le MIPTV, les 43 sociétés qui devaient participer au marché sur le stand de TVFI peuvent proposer 10 titres dans la «screening room» et non 4 comme initialement prévu. Cet espace de visionnage a été exceptionnellement ouvert aux sociétés membres de TV France qui participaient au MIPTV hors du stand de l’association, soit 68 sociétés au total représentées online.

media+

En dépit de la crise actuelle, le marché des exports n’est donc pas totalement gelé ?

Sarah HEMAR

Notre mission est de créer les meilleures conditions possibles de travail pour favoriser l’exportation. Nous avons la chance de proposer une plateforme en ligne dont l’adoption augmente depuis la mise en place d’une application mobile (près de 2.000 utilisateurs à date pour un total de 12.000 pages vues, ndlr). Nous voulons mettre en valeur cet outil pour être présent et régulièrement se rappeler à la mémoire de nos acheteurs dans le monde. Par exemple, avec notre partenaire Séries Mania, dans le cadre du «Coming Next from France», 5 séries ont été choisies pour être montrées aux acheteurs étrangers sur le «Séries Mania Digital Forum». Cette plateforme en ligne est proposée aux accrédités du Forum du 25 mars au 7 avril.

media+

Les achats de programmes sont-ils suspendus en cette période un peu trouble ?

Sarah HEMAR

La vie continue ! Il va falloir continuer à approvisionner les diffuseurs. Nous réaffirmons notre volonté de soutenir tous les exportateurs en cette période difficile. Nous allons essayer d’être agiles et créatifs, et voir si ce type de crise change les usages, bien qu’elle ne remplacera jamais la rencontre physique.