Sanctionnée par le CSA l’an dernier, le Conseil d’Etat rejette un recours de la radio NRJ

304

Le Conseil d’Etat a rejeté lundi un recours de la radio NRJ visant à faire annuler l’amende d’un million d’euros que lui avait infligée l’an dernier le CSA, après la diffusion de «commentaires avilissants» agrémentés d’«insultes et de propos dégradants» envers une femme dans une émission de Sébastien Cauet. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) avait prononcé cette amende en décembre 2017, après un canular téléphonique diffusé un an plus tôt dans «C’Cauet», «durant lequel les auteurs ont formulé des commentaires avilissants relatifs au physique d’une femme, victime du canular, ainsi que des insultes et des propos dégradants concernant sa vie intime». NRJ, première radio musicale de France avait aussi contesté cette sanction, estimant qu’elle était «injuste et totalement disproportionnée», et avait intenté un recours auprès du Conseil d’Etat pour la faire invalider. C’est la seconde fois en quelques mois que le Conseil d’Etat conforte des sanctions importantes prises par le CSA, en vertu de la loi de 2014 sur l’égalité réelle entre les hommes et les femmes qui lui donne pour mission de combattre les stéréotypes sexistes. En effet, la plus haute instance de la justice administrative avait confirmé en juin une sanction contre C8 consistant à priver «Touche pas à mon poste!» de publicité pendant deux semaines, après une séquence dans laquelle son animateur star Cyril Hanouna avait posé sur son sexe la main de sa chroniqueuse Capucine Anav (qui avait les yeux fermés). Le Conseil d’Etat avait donné raison au CSA en estimant que cette séquence «tend à donner de la femme une image stéréotypée la réduisant à un statut d’objet sexuel». «C’est un tournant important pour la défense de l’image des femmes dans les médias. Par deux fois, la manière dont le CSA applique sa mission à l’égard des droits des femmes qui lui a été confiée par la loi, et lutte contre les stéréotypes sexistes, a été validée par la plus haute juridiction administrative», a déclaré à l’AFP Sylvie Pierre-Brossolette, membre du CSA en charge des droits des femmes. La radio avait rappelé à l’annonce de la sanction du CSA qu’elle «n’a jamais été sanctionnée dans de telles conditions en 36 ans, et qu’elle s’attache à promouvoir (…) les valeurs de l’égalité femmes-hommes, du respect d’autrui, de l’acceptation des différences et du vivre ensemble».Sébastien Cauet, qui était parti pendant une saison sur Virgin Radio, est quant à lui revenu à la rentrée sur NRJ, où il anime de nouveau «C’Cauet» de 17H à 20H.