Spotify a dégagé en 2013 ses premiers bénéfices en France

166

Le suédois Spotify, numéro un mondial de la musique en ligne, a dégagé en 2013 ses premiers bénéfices en France grâce à une hausse de 66% de son activité, et confirme la progression de l’écoute en ligne (streaming) dans le pays. «En 2013, notre chiffre d’affaires a progressé de 66% à 18,9 millions d’euros et le bénéfice net a atteint 311.000 euros», a déclaré une porte-parole de Spotify France, confirmant des informations du magazine «L’Expansion». Sur l’exercice précédent, le groupe avait enregistré une perte nette de 239.779 euros. «Notre croissance est liée à la hausse de nos revenus tirés de la publicité et des abonnements, qui ont bondi de 76% sur un an», a-t-elle précisé. «On sent que le streaming est en train de devenir l’usage dominant en France, a-t-elle ajouté. Cette croissance est aussi le fruit d’une politique marketing, avec la signature de nombreux partenariats et une campagne de publicité dans les médias. «Nous investissons beaucoup pour soutenir la production française», s’est félicitée la porte-parole. Le suédois Spotify, précurseur mondial dans les plateformes d’écoute en ligne («streaming»), cherche à croître face à une concurrence de plus en plus rude, comme celle du géant de la vidéo sur internet, YouTube (groupe Google), qui a lancé début novembre un nouveau service payant de musique.