«Synchro», le nouveau magazine qui met à l’honneur l’art du doublage

431

Olivier Barbery, fondateur de SYNCHRO EDITIONS, lance «Synchro», un nouveau magazine destiné à mettre un coup de projecteur sur les métiers peu connus du doublage.
Au détour d’une publicité pour laquelle elles vantent les bienfaits d’un produit de consommation, lors d’une rediffusion d’un film à la télévision, en habillage de certaines fréquences radio, ou bien en voix off de documentaires, ces voix, qui nous sont si chères, sont celles de comédiens talentueux que ce magazine bimestriel a voulu mettre en lumière. En effet, l’ambition de «Synchro» est dedonner la parole à tous les «acteurs de la synchronisation» : des comédiens aux directeurs artistiques en passant par les adaptateurs, mais également les techniciens de l’ombre sans qui les versions françaises ne pourraient exister. Il fait également la part belle aux reportages ciblés et aux dossiers thématiques divers. Par exemple, le N°1 renferme un article hommage de 10 pages aux comédiens Jacques Frantz (Robert De Niro, Mel Gibson, Nick Nolte,…), mais permet aussi de découvrir ce qu’est la détection avec notamment l’interview d’un talentueux détecteur (Yves Jeannes). A noter que le second numéro, qui consacre 108 pages au doublage, est déjà disponible en précommandes sur Ulule. «C’est par le biais de l’émission «La Dernière Séance», présentée par Eddy Mitchell, que j’ai pris conscience du pouvoir qu’ont les voix sur moi. J’étais alors en admiration à l’écoute de ces magnifiques comédiens à la signature vocale si appuyée, tels que Jean-Claude Michel, Raymond Loyer ou encore Claire Guibert et Paule Emanuele…», déclare Olivier Barbery, le fondateur et rédacteur en chef.
En effet, passionné de cinéma et de doublage depuis toujours, Olivier Barbery est tombé sous le charme des versions françaises depuis son plus jeune âge. À l’aube des années 2000, intrigué par un sujet quasiment invisible dans les médias de l’époque, il décide de mettre en lumière ces comédiens cachés dans l’ombre.