T. DE RAGUENEL (France Télévisions) : «La marque jeunesse Okoo proposera 100 programmes et 2.500 titres à son lancement»

367

La nouvelle offre jeunesse de France Télévisions, désormais sous la marque unique Okoo, débarque le 9 décembre sur tous les écrans. Détails et explications avec Tiphaine de RAGUENEL, Directrice des jeunes publics et de l’animation à France Télévisions.

media+

L’offre jeunesse de France Télévisions fait sa révolution. Comment l’avez-vous pensé ?

Tiphaine de RAGUENEL

La nouvelle marque jeunesse et unique de France Télévisions a été baptisée Okoo. Elle sera lancée à partir du 9 décembre, sur tous les supports : en linéaire (France 3, France 4 et France 5) et en non linéaire (TV Connectée, tablette, mobile, ordinateur). L’offre est à la fois gratuite, sécurisée et sans publicité, et répond à l’évolution des usages des enfants mais aussi de leurs parents. Cette offre remplace ainsi «Zouzous» et «Ludo». Elle va nous permettre d’être plus visible et de mieux nous distinguer dans un univers de plus en plus concurrentiel. Au lancement d’Okoo, 100 programmes et 2.500 titres seront disponibles. A terme, nous réunirons 4.000 titres. Nous nous adressons aux enfants de 3 à 12 ans. Okoo permet de choisir les contenus adaptés à l’âge des enfants. La marque a été choisie après une réflexion menée avec l’agence Insign. L’habillage de l’ensemble des supports a été réalisé par Gédéon.

media+

Allez-vous lancer de nouvelles cases jeunesse sur France Télévisions ?

Tiphaine de RAGUENEL

Oui, nous allons lancer une case jeunesse début janvier 2020 sur France 5, le mercredi après-midi. Concernant les cases jeunesse de France 3, elles continuent à exister en matinée, le week-end et pendant les vacances scolaires. Progressivement, l’offre d’information régionale va monter en puissance sur les cases de matinée avant l’école. Mais nous conserverons sur France 3 les cases pendant les vacances scolaires et les week-ends. Une part majoritaire de la consommation des enfants se concentre encore sur le linéaire même si le numérique progresse très vite. Cela nous permet de faire la promotion des programmes et de les faire monter en notoriété. Delphine Ernotte, la présidente de France télévisions a pris l’engagement d’avoir plus de 3.700 heures de diffusion de programmes jeunesse en linéaire, alors que France 3 et France 5 en proposent aujourd’hui moins de 2.000 heures.

media+

Quelle est la part de création et d’achat dans l’offre Okoo ?

Tiphaine de RAGUENEL

80% du budget est dédié à la création. On investit beaucoup dans le secteur de l’animation française. Notre enjeu est de donner de la visibilité à nos séries. Leur succès en France dépend bien souvent de leur succès à l’international.

media+

Comment allez-vous mesurer l’efficacité de la plateforme Okoo ?

Tiphaine de RAGUENEL

La mesure principale sera la couverture, c’est-à-dire le nombre d’enfants que nous touchons, tous écrans confondus, chaque semaine. Après, nous aurons des indicateurs de vidéos vues, du nombre de téléchargements et de notoriété de la marque.

media+

Quelle est aujourd’hui votre couverture sur les jeunes publics ?

Tiphaine de RAGUENEL

Nous enregistrons 60% de couverture sur les enfants de 4-14 ans, sur l’ensemble des programmes de France Télévisions. Notre ambition est de maintenir ce niveau de couverture. Mais avec l’arrêt programmé courant 2020 de France 4, nous allons perdre mécaniquement au moins 6 points de couverture. L’enjeu est de les reconquérir via le numérique. Ça va prendre du temps mais nous en sommes conscients.