T. de Saint-Maurice (Paris Podcast Festival) : « En 2018 nous avons accueilli près de 4.500 amateurs, auteurs et créateurs, auditeurs et professionnels du podcast contre 7.000 en 2019 »

120

La 2ème édition du Paris Podcast Festival s’est tenue du 18 au 20 octobre à La Gaîté Lyrique. L’occasion pour média+ de faire un point sur l’événement et sur le marché du podcast avec Thibaut DE SAINT-MAURICE, Délégué général du Paris Podcast Festival.

media+

Du 18 au 20 octobre s’est tenue la 2ème édition du Paris Podcast Festival. Comment a évolué le festival ?

Thibaut de SAINT-MAURICE

Le Paris Podcast Festival a évolué car l’écosystème du podcast a évolué. Il y a sans cesse des nouveautés. En 2018, nous avons accueilli près de 4.500 amateurs, auteurs et créateurs, auditeurs et professionnels du podcast. En 2019, ce sont près de 7.000 personnes qui ont foulé les couloirs du festival. Pour rappel, lors de ce festival, nous essayons de donner des pistes dans la compréhension de ce qu’est un podcast.

media+

Justement, la définition du podcast gagne-t-elle en notoriété ?

Thibaut de SAINT-MAURICE

Je pense que les mentalités ont évolué. L’émergence de nombreux podcasts natifs va dans ce sens évidemment. Je remarque des podcasteurs entourés de communautés fortes par exemple. Mais il y a encore beaucoup à faire ! Le changement de mentalité dépend évidemment de l’âge et de la zone géographique des différents auditeurs. Au niveau global et national, je dirais que l’écoute du podcast est une pratique qui reste encore émergente.

media+

Dans cette multitude de podcast natifs, comment se diversifier et émerger ?

Thibaut de SAINT-MAURICE

L’offre est très importante. Je pense que pour se différencier, il faut avoir un sujet d’intérêt général avec un angle fort ou alors un sujet de niche et avoir la capacité de s’adresser à cette communauté. Quoi qu’il en soit, aujourd’hui, réaliser et diffuser un podcast exige de la connaissance, du talent ou une vraie stratégie réfléchie. Pour ce qui est de l’émergence, les plateformes peuvent aider et elles le font. C’est positif. Mais il manque toujours ce côté pédagogie pour accompagner l’auditeur.

media+

Quelles sont les tendances ?

Thibaut de SAINT-MAURICE

Je remarque deux tendances fortes. La première regroupe tous les angles morts de la société comme les questions de genres, d’identité ou de sexualité. La seconde tendance regroupe ce que je qualifie de «podcast d’investigation». Il s’agit de podcasteurs qui proposent de réelles contre-enquêtes qui ne trouveraient pas forcément leur place dans les médias traditionnels.

media+

Selon vous, comment va évoluer le podcast ?

Thibaut de SAINT-MAURICE

Le podcast ne cesse d’évoluer. Premièrement, au premier semestre 2019, nous avons remarqué l’émergence de podcasts liés à des titres de presse. Une sorte de déclinaison pour le lecteur ou un non-lecteur d’un titre de presse. Deuxièmement, il y a un véritable écosystème qui se construit avec des nombreux labels comme Binge Audio, Nouvelles Écoutes ou encore Podcut. Ces dernières vont alors produire des contenus que les plateformes vont pouvoir relayer en masse. Ces plateformes, comme Sybel, Majelan ou encore Spotify, peuvent aussi créer leurs propres contenus.