Taxation des opérateurs: «La dernière chose à faire» (Reding)

    131

    Instaurer une taxe sur le chiffre d’affaires des opérateurs de télécoms et fournisseurs d’accès à Internet est «la dernière chose à faire», estime lundi Viviane Reding, la commissaire européenne à la société de l’information et aux médias, dans une interview aux «Echos» parue lundi. Pour compenser la suppression de la publicité à France Télévisions, le chef de l’Etat s’est notamment prononcé la semaine dernière en faveur d’une taxe de 0,9% sur le chiffre d’affaires des opérateurs, contre 0,5% comme le proposait le rapport de la commission Copé. «La dernière chose à faire est de taxer les opérateurs. C’est là-dessus que j’ai exprimé de très forts doutes quant aux instruments proposés par le rapport Copé», a dit Mme Reding. «Le problème n’est pas le niveau de la taxe, c’est une question de principe», a-t-elle ajouté. Pour la commissaire européenne, cette taxe «est un très mauvais signal. Il faut encourager l’investissement dans les réseaux et abaisser les prix afin de développer l’utilisation des nouveaux moyens de communication, qui sont l’un des principaux moteurs de la croissance».