Télévision sans frontières : le ministre Donnedieu de Vabres salue un compromis équilibré

    349

    Le ministre de la Culture et de la Communication Renaud Donnedieu de Vabres a salué lundi le «compromis relativement équilibré» trouvé par les 25 à Bruxelles sur la révision de la directive européenne «Télevision sans frontières» (TSF). Il s’est félicité que la législation soit étendue à tous les services de médias audiovisuels, quel que soit leur support technique et leur mode de diffusion, et que ces services devront contribuer à la «promotion de la diversité culturelle». Il s’agit notamment des services de diffusion à la demande qui sont apparus après l’adoption de la première directive TSF en 1989 et qui n’étaient donc pas couverts.
    M. Donnedieu de Vabres a en revanche déploré que les règles sur la publicité soient trop assouplies mais a rappelé que la France conservera la capacité d’aller plus loin dans les limitations. «Qu’il n’y ait pas de fausse peur : la directive maintient la possibilité pour les Etats membres de l’UE d’adopter des règles plus strictes», a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse en marge du conseil des ministres.