TF1: l’activité portée par les accords signés avec les opérateurs télécoms

47

L ’activité de TF1 a été portée l’an dernier par les accords signés
avec les opérateurs télécoms et la
croissance externe dans le numérique, a
annoncé le groupe de télévision, qui se
prépare à une année riche en évolutions
pour le secteur. Son chiffre d’affaires
annuel s’est établi à 2,29 milliards
d’euros, en hausse de 7,3%, et supérieur
au consensus des analystes Factset,
tandis que son bénéfice net a reculé de
6,2% à 127,9 millions d’euros, à cause
de la cession de sa participation dans le
groupe AB. Les investisseurs saluaient
cette progression de l’activité, le titre
montait de 4% à 6,9 euros à 15H50
à la Bourse de Paris, dans un marché
en hausse. Le groupe attribue cette
progression de ses revenus aux
accords signés l’année dernière avec
les opérateurs de télécoms français
(Bouygues Telecom – autre filiale du
groupe Bouygues -, Free, Altice/SFR et
Orange), et la chaîne payante Canal+,
pour monétiser la diffusion de ses
chaînes par des tiers. Pour TF1, faire
payer les opérateurs qui distribuaient
jusqu’ici ses programmes à leurs
abonnés sans rétribution est un élément
clé de sa stratégie de diversification
de ses revenus. Cette ressource
supplémentaire est d’autant plus
importante à l’heure où le groupe doit
faire face à la concurrence grandissante
de Netflix et consorts. Les revenus
des antennes (1,8 milliard d’euros) et
des studios (408,6 millions d’euros),
restent largement prédominants,
mais le groupe mise beaucoup sur le
potentiel de ses nouvelles activités
numériques (Aufeminin, consolidé
depuis le mois de mai, Doctissimo,
My Little Paris, Gamned pour la
publicité programmatique, etc.)