TF1 : l’équipe de «Bonjour!» et son présentateur Bruce Toussaint misent sur l’info et les régions

287

De l’info, des directs en régions et une quinzaine de chroniqueurs sur un plateau cosy: l’équipe de «Bonjour!» et son présentateur Bruce Toussaint ont dévoilé lundi la recette de la matinale de TF1, qui démarrera le 8 janvier. 

Cela fait deux mois et demi seulement que la chaîne privée planche sur ce nouveau rendez-vous quotidien, de 7h00 à 9h30 sauf les week-ends. «J’ai tout de suite compris l’ampleur du défi», a déclaré devant la presse Bruce Toussaint, transfuge de BFMTV où il animait encore fin novembre le Live Toussaint en matinée. «Bonjour! La matinale TF1» sera rythmée par un JT toutes les 30 minutes par Garance Pardigon, une interview politique et une interview culturelle, des interventions multiples depuis les régions, et également des chroniques sur le bien-être, la santé, la famille ou encore la gastronomie. Les recrues maison Christophe Beaugrand, Karima Charni, Laurent Mariotte, Julie Tomeï et encore Ange Noiret pour la météo entoureront Bruce Toussaint. Stefan Etcheverry sera projeté aux quatre coins de l’Hexagone. Maud Descamps et le médecin Vincent Valinducq ont eux décroché de «Télématin» sur France 2 pour rejoindre cette nouvelle matinale, en concurrence frontale. Benjamin Müller vient de «la Maison des maternelles», sur la même chaîne du service public. TF1, propriété du groupe Bouygues, a embauché une cinquantaine de personnes au total, dont la moitié en région. Pour ce troisième carrefour de l’info de la journée sur TF1, avec le 13h00 et le 20h00, le décor façon appartement a été voulu chaleureux, entre coin salon, couleurs chaudes, bois clair et caméras discrètes. 

«Cela fait 30-35 ans qu’il n’y avait plus de matinale sur TF1. Il va falloir recréer cette habitude» chez le téléspectateur, reconnaît le directeur général adjoint de l’information du groupe, Thierry Thuillier, qui se laisse du temps pour gagner en audience. Le trio de tête des matinales est composé actuellement de France 2, BFMTV et CNews. Le directeur de l’info entend dans un premier temps conserver les «5% de parts de marché» que représentent les programmes jeunesse diffusés le matin (TFou). Ceux-ci occuperont encore la tranche de 6H00 à 7h00 et seront développés le week-end. LCI, autre chaîne du groupe TF1 axée davantage sur l’international, propose elle de l’information continue, les deux étant voulues «complémentaires».