TF1 : Rodolphe Belmer a été choisi pour prendre la tête du groupe

51

Rodolphe Belmer, ex-dirigeant de Canal+ et d’Eutelsat, a été choisi par le groupe Bouygues pour prendre la tête de TF1 après l’échec de la fusion avec M6, a indiqué vendredi le groupe de télévision dans un communiqué. M. Belmer sera d’abord proposé comme directeur général lors d’un conseil d’administration le 27 octobre, puis comme PDG à partir du 13 février 2023, est-il précisé. L’actuel PDG du groupe, Gilles Pélisson, conservera dans l’intervalle une présidence non exécutive. Ce remaniement intervient une semaine après l’abandon du projet de fusion entre les groupes TF1 et M6. Les parties prenantes avaient annoncé le 16 septembre qu’elles renonçaient à la fusion à cause des concessions réclamées par l’Autorité de la concurrence. Celle-ci subordonnait son feu vert à la cession des chaînes TF1 ou M6 à un autre acteur, pour éviter la création d’un mastodonte qui aurait, selon elle, faussé le marché de la publicité. Rodolphe Belmer, 53 ans, a construit l’essentiel de sa carrière à la tête d’un autre poids lourd de l’audiovisuel français, Canal+, qu’il a dirigé de 2003 à 2015. Jusqu’en juillet dernier, il était directeur général du groupe informatique français Atos, après avoir occupé le poste de directeur général de l’opérateur satellite Eutelsat Communications de 2016 à 2021. En parallèle, M. Belmer siège au conseil d’administration du géant américain du streaming Netflix depuis 2018 et est président du Festival Séries Mania depuis 2019. «Son parcours à la tête de plusieurs grands groupes français, leaders et internationaux, son expérience dans le secteur des médias et le streaming, constituent les meilleurs atouts pour relever les défis qui sont devant nous», a commenté Gilles Pélisson, cité dans le communiqué de TF1. «Je suis convaincu que nous saurons, ensemble, répondre aux multiples enjeux du nouveau monde des médias et ouvrir au groupe TF1 de nouvelles perspectives de développement et de croissance à l’ère» du numérique, a pour sa part déclaré Rodolphe Belmer, également cité dans le communiqué.