Trois questions à… Pierre Robert, Directeur de Fun TV

    255

    Lors d’un déjeuner au restaurant « Le Toi », Fun TV a présenté mercredi dernier à la presse ses nouvelles recrues ainsi que la grille des programmes qui est déjà à l’antenne depuis quelques semaines. Avec ses 2 millions de foyers abonnés sur TPS, Fun TV est la chaîne musicale qui a le plus progressé avec une augmentation de 30 % de l’audience. Pierre Robert, Directeur de la chaîne, explique quelques recettes de la réussite de la petite chaîne du groupe M6.

    média+ : Vous dites revendiquer le côté «acidulé» et «ado» de l’univers de Fun TV, un peu comme le logo. D’où vient-il ?

    Pierre Robert : A l’origine, il y avait essentiellement le rose du logo «Fun TV». On fait évoluer l’habillage. C’est encore plus marqué à présent avec toute une déclinaison de couleurs très acidulées comme le bleu et le vert pomme. La chaîne est positive et accueillante, et ça se décline. Je suis très attaché à l’idée de faire une chaîne cohérente dans la programmation musicale, dans les émissions, dans les animateurs et dans l’habillage. Il faut que tout soit cohérent. Je ne serais pas allé chercher un animateur pour «cracher» sur les peoples. Le concept de la chaîne est d’être proche et accueillante. Nous ne sommes pas dans la surenchère ou la polémique. Cette chaîne s’adresse aux ados. Il y a juste «Pelle et rateau» l’émission de Magloire où il se lâche de temps en temps. C’est un choix de positionnement sur le marché.

    média+ : Quels sont les nouveaux programmes de la chaîne ?

    Pierre Robert : Les spéciales musicales seront incarnées par Aurélie Konaté (de la «Star Ac’ 2»). Nous diffusons la 4ème saison de la série «Felicity» à partir de la fin décembre. Nous aurons aussi une sitcom inédite en France intitulée «Hot Dog Family», au premier trimestre 2007. Pour ce qui est des nouvelles productions de Fun TV, il y a «News’n’co», le magazine sur l’actualité des centres d’intérêts des 15-24 ans prsenté par Aymeric Beneton, et «Riders’n’co» le programme sur la glisse. Il s’agit de petits formats qui correspondent à la consommation «atomisée» des ados. Ils ont tendance à voir des formats pas trop longs. Ce sont des programmes que l’on peut potentiellement reprendre sur un mobile. Pour l’instant on a pas d’offre spécifiquement pour le mobile. C’est le flux de la chaîne qui est repris. Nous gardons «Pelle et rateau», l’émission de Magloire depuis cinq ans. Elle est extrêmement emblématique : c’est un vrai succès d’image et d’audience. Je suis très attaché à Magloire. Il était déjà là quand je suis arrivé.

    média+ : Les animateurs correspondent aussi à l’image de Fun TV…

    Pierre Robert : Il y a une volonté claire d’incarner la chaîne : sans image, on n’existe pas. Je ne cherche pas nécessairement de star pour animer les programmes. Je veux les bonnes personnes aux bons postes. Mais, lorsqu’on peut allier le potentiel de communication et le potentiel réel d’animation, tant mieux. Jenny Del Pino, Magloire, Aurélie Konaté ou même Aymeric Beneton sont dans ce profil-là. J’ai proposé à Jenny Del Pino de présenter «Fun people», elle est totalement en affinité avec l’esprit. Elle a fait des pubs pour «Clairefontaine» et «Mac Donald’s». Si des spécialistes du marketing l’ont choisie c’est qu’elle est en affinité avec les 15-24 ans. Quant à Aurélie, elle est aussi dans l’esprit de la chaîne. Mes critères de choix, ce sont des gens sympas, sans prétention, qui ont un vrai potentiel. On a des animateurs et des productions cohérents avec la chaîne. C’est un des points forts de Fun TV.