Trois questions à… Pierre Robert, directeur général adjoint de W9

    140

    Jeudi dernier, l’équipe de W9 présentait sa grille pour 2007 avec une certaine satisfaction dans la perspective d’excellents résultats d’audience à venir. Pierre Robert évoque les ambitions de la chaîne qui monte en suivant les traces de M6.

    média+ : Quelles sont les ambitions de la chaîne W9 ?

    Pierre Robert : W9 est le 2ème réseau hertzien du groupe M6. Nous voulons rester leaders sur les jeunes adultes avec les 15-34 ans, notre cœur de cible. Il y a trois piliers sur ce public : la musique, le cinéma et les séries. En moins de 2 ans, nous avons développé une chaîne avec une offre riche, variée, diversifiée. Nos programmes tournent autour des personnalités les plus fédératrices sur notre public. Nous avons 7 émissions hebdomadaires ou quotidiennes et 12 présentateurs dont Stéphane Rotenberg, François Pécheux, Frédérique Bedos, Cécile Siméone, Séverine Loeb, Vincent Desagnat et Benjamin Morgaine. Pour ce qui est des valeurs de la chaîne, elle est moderne et dynamique. Elle bouge. L’habillage en est une preuve. Nous le voyons dans les sondages d’image. Sur TV grandes chaînes, W9 est ressorti comme la chaîne préférée des nouvelles chaînes de la TNT avec 62% de vote contre 44% pour NRJ12. Nous sommes leaders en audience cumulée jour : nous avons 33,4% des téléspectateurs TNT qui passent sur notre chaîne. Et nous sommes les premiers.

    média+ : Vous affichez pourtant une certaine complémentarité avec M6?

    Pierre Robert : Elle est visible sur tous les types de programmes : cinéma, série, divertissement, sport… Nous avons des directions autonomes, mais les discussions sont quotidiennes car nous voulons une chaîne complémentaire. M6 veut nous aider. W9 est le 2ème réseau hertzien du groupe, c’est donc un enjeu important. Depuis le départ, nous voulons créer un univers propre à W9 avec nos propres produits. Mais, de temps en temps, nous faisons des synergies intelligentes, comme sur la «Nouvelle Star» : le prime est sur M6. Si on en veut plus, ça continue sur W9 avec une heure de direct sur les coulisses. C’est typiquement des synergies qui apportent un plus. Il y a beaucoup d’ambition sur la chaîne pour la rendre efficace sur son cœur de cible et complémentaire de sa chaîne-mère qu’est M6. On est leader sur l’univers de la TNT. On est ambitieux à ce niveau-là.

    média+ : Vous programmez des semaines thématiques. Comment expliquez-vous ces bouleversements de vos grilles ?

    Pierre Robert : On ajoute plus qu’on ne bouleverse, ça donne une image très dynamique à la chaîne. Depuis notre arrivée sur la TNT, nous avons une politique évènementielle très riche. Lorsqu’on bouscule un peu la grille, une fois par mois minimum, avec une semaine spéciale prison ou tuning, ça donne plus de vie à la chaîne. Les spéciales à l’antenne fonctionnent quasi-systématiquement. L’an dernier, nous avions fait le tour du monde des sports de combats pendant une semaine. Ça avait très bien marché. D’un autre côté, quand on diffuse des évènements type Grammy Awards ou le super Cross de Bercy, on l’accompagne avec un week-end spécial. Dès qu’on créé l’événement ça rencontre un public important qui adhère.