TV5-FranceMonde : Bruxelles trouve «rassurante» l’attitude de l’Elysée

    373

    La Communauté française de Belgique, l’un des partenaires de TV5Monde, estime «rassurante» la volonté de «concertation approfondie» affichée mercredi par Paris dans ce dossier, même si elle n’a pas été associée à la nomination des dirigeants de la future France Monde. Le président français Nicolas Sarkozy a désigné mercredi Alain de Pouzilhac, actuel président du directoire de France 24, pour préparer la constitution d’une société holding dénommée France Monde, et la nomination de Christine Ockrent comme directrice générale de la nouvelle entité. «On prend acte, puisqu’on ne nous a pas demandé notre avis, ce qui d’ailleurs n’avait pas lieu d’être puisque qu’il s’agit des dirigeants de l’audiovisuel extérieur français et qu’on ne veut pas s’immisser dans cette décision», a déclaré Pascal Sac, porte-parole de la ministre de l’audiovisuel Fadila Laanan. Dans un communiqué, l’Elysée indique que M. de Pouzilhac est chargé de «définir le plan opérationnel» de France Monde, «après concertation approfondie avec l’ensemble des acteurs de l’audiovisuel extérieur public français et francophone». «Cela ne peut être interprété que comme un signe rassurant. On y voit la confirmation qu’il y a une marge de discussion sur l’organisation de cette holding pour ce qui concerne TV5Monde», a estimé M. Sac, mercredi soir. Le porte-parole de Mme Laanan, virulente ces dernières semaines contre les projets apparemment unilatéraux de Paris, a également souligné que le «caractère multilatéral» de la chaîne francophone était plusieurs fois évoqué dans le communiqué de la présidence française. L’Elysée indique également que la «nouvelle organisation est destinée à renforcer la force et l’efficacité» des chaînes placées sous la coupole de la future holding.