TV5Monde : la direction attaquée en justice pour délit d’entrave au Comité d’entreprise (CE)

    162

    Une partie du personnel de TV5Monde a décidé de déposer un recours auprès du tribunal d’instance, à l’encontre de la direction pour «délit d’entrave» au comité d’entreprise dans la mise en place de la nouvelle grille de programmes, a-t-on appris mercredi de source syndicale. Réunie en assemblée générale mardi, une partie du personnel de la télévision généraliste francophone a «décidé, sur proposition des syndicats, de déposer un recours auprès du tribunal d’instance pour délit d’entrave au Comité d’entreprise (CE)», indique dans un communiqué l’intersyndicale CGT/CFDT/SNJ/FO/Unsa/CFE-CGC. Selon les syndicats, le PDG François Bonnemain est «passé outre la consultation du CE» pour «imposer sa grille des programmes». «Cette grille fait peser une menace réelle sur l’emploi à la rédaction, avec notamment la suppression du journal de 14 heures le week-end», ajoutent-ils. Ce journal emploie une quinzaine de personnes, sur un effectif global de 300 salariés, basés à Paris, selon Kader Abderrahim, délégué CGT. «La direction ne nous donne aucune information sur ce que va devenir le personnel concerné», affirme le responsable syndical. La direction, interrogée par l’AFP, a affirmé que «les grilles actuelles de TV5MONDE, lancées le 2 avril, n’ont entraîné aucune modification de l’organisation du travail». «Par ailleurs, dans la perspective de l’évolution des grilles, des négociations sur l’organisation du travail se poursuivent», a-t-elle ajouté. La CGT a également écrit à l’Inspection du travail pour dénoncer la «dégradation des conditions de travail», a précisé M. Abderrahim. Fin mars, Yves d’Hérouville a été nommé directeur général adjoint et directeur de l’antenne, un poste nouvellement créé.