UIT, l’agence de l’ONU chargée des télécoms

47

L’Union internationale des télécommunications (UIT), qui organise sa grande conférence quadriennale jusqu’au 14 octobre à Bucarest en Roumanie, est depuis 1949 l’agence spécialisée de l’ONU chargée des télécommunications. Les 193 Etats membres de l’UIT décideront jeudi qui d’une Américaine ou d’un Russe prendra la tête de cette organisation présente, d’internet à nos mobiles, partout dans nos vies. La candidate de Washington est donnée favorite.

– Que fait l’UIT? L’UIT est chargée d’attribuer les fréquences radioélectriques et les orbites des satellites. Elle élabore les normes techniques assurant l’interconnexion des réseaux et des technologies. Fondée à Paris en 1865 sous le nom d’Union télégraphique internationale, elle porte son nom actuel depuis 1932. Bien que son domaine d’activité initial ait été la télégraphie, ses travaux couvrent aujourd’hui l’ensemble du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), de la radiodiffusion numérique à internet, en passant par les technologies mobiles et la télévision en 3D. Son siège est à Genève, en Suisse. Elle compte 193 pays membres, auxquels s’ajoutent quelque 700 organisations du secteur privé.  

– Qui la dirige? Le Chinois Houlin Zhao arrive fin 2022 au terme de son 2nd mandat de 4 ans au poste de secrétaire général de l’UIT.Deux candidats sont en lice pour lui succéder: la directrice du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT, l’Américaine Doreen Bogdan-Martin, et l’ancien vice-ministre russe des Télécommunications, Rashid Ismailov. Mme Bogdan-Martin souhaite parvenir à la connectivité universelle, tandis que M. Ismailov entend humaniser le développement technologique plutôt que de se concentrer uniquement sur son expansion.

– Son histoire : En 1865, les représentants de 20 pays, pour la plupart européens, s’étaient réunis pour rationaliser le traitement du trafic télégraphique international en plein essor. En 1906, lors de la Conférence radiotélégraphique internationale de Berlin, les pays adoptèrent le signal «SOS» en morse comme signal de détresse pour les navires. L’UIT est arrivée à Genève en 1948, venue de Berne, son siège historique depuis 1865. Ses bureaux se trouvent dans une tour de 15 étages face au Palais des Nations, siège de l’ONU. Le 15 novembre 1947, un accord conclu entre l’UIT et l’ONU conféra à l’Union le statut d’institution spécialisée. Il est entré en vigueur en 1949.  

– Son rôle dans les communications modernes : Les 1ères normes techniques relatives à la télévision élaborées par l’UIT furent publiées en 1949. Elles ont été suivies par plus de 150 normes. En 2000, des spécifications techniques applicables à la 3G furent approuvées, permettant pour la 1ère fois «l’interopérabilité totale des systèmes mobiles» et créant les préalables à l’arrivée de nouveaux dispositifs hertziens à haut débit capables de traiter des communications vocales et des données, et de se connecter à internet. Les normes techniques de l’UIT ont joué un rôle important dans le développement mondial d’internet, selon l’organisation. «Il aurait été quasiment impossible d’utiliser cet outil puissant sans les normes internationales relatives aux couches de transport et technologies d’accès essentielles négociées et adoptées à l’UIT», assure-t-elle. Le changement climatique est désormais un thème majeur des travaux de l’UIT, dans le domaine des systèmes de surveillance météorologique par satellite et des systèmes d’alerte précoce pour les aléas naturels.

– Son financement: Le montant total des produits inscrits au budget de l’UIT en 2021 s’élevait à environ 164 millions de francs suisses. Les contributions versées annuellement par l’ensemble des membres représentaient 76% de ces revenus, dont 66% étaient les contributions des pays.