Un Européen sur 4 abonné à l’Internet à haut débit

    102

    Un Européen sur 4 est abonné à l’Internet à haut débit, une technique qui devient de plus en plus rapide, selon les dernières statistiques publiées jeudi par la Commission européenne, mais l’UE est encore loin de son objectif du haut débit pour tous d’ici 2013. Selon les statistiques, 25,6% de la population est désormais abonnée à une ligne rapide, contre 23,9% l’an dernier. Quelque 6% des particuliers ont accès au haut débit mobile, qui affiche une croissance annuelle de 45%. «Mais nous devons faire plus pour atteindre nos objectifs en matière de connexions très rapides», estime la commissaire européenne en charge de la stratégie numérique, Neelie Kroes. Les Pays-Bas et le Danemark sont en tête au niveau mondial en ce qui concerne les nouveaux abonnés au haut débit (environ 40% des particuliers ont ouvert une ligne de haut débit, soit 80% des ménages). Et le nombre de nouveaux abonnés est supérieur à celui des Etats-Unis (26,4% de nouveaux abonnés) dans 9 pays de l’UE: Belgique, Danemark, Finlande, France, Allemagne, Luxembourg, Pays-Bas, Suède et Royaume-Uni. La Commission européenne avait présenté en septembre des propositions afin de permettre à tous les habitants de l’UE d’avoir accès à l’Internet à haut, voire très haut débit, avec l’espoir d’ainsi doper l’économie européenne. L’un des éléments clés est un programme de gestion des fréquences radio pour les 5 prochaines années, qui prévoit de laisser à partir de 2013 des opérateurs télécoms utiliser une partie des fréquences servant pour la télévision analogique, et libérées par le passage au numérique.