USA: victoire judiciaire pour les gros mots à la télévision

    123

    Une cour d’appel fédérale américaine a donné raison lundi à plusieurs chaînes de télévision qui contestaient le durcissement de la réglementation sur l’utilisation de termes grossiers sur le petit écran. Depuis les années 1960, l’Autorité américaine de réglementation des communications (FCC) interdit, sous peine de fortes amendes, l’usage des termes «indécents», essentiellement à connotation sexuelle, sur les ondes du pays aux heures où les oreilles les plus sensibles peuvent les entendre. Mais jusqu’à 2003, elle tolérait certains de ces mots régulièrement utilisés dans le langage parlé comme explétifs, pour renforcer une phrase. Par 2 voix contre 1, la cour d’appel fédérale de New York a estimé lundi que cette modification était arbitraire. La décision vise tout particulièrement le terme «fuck» («putain»). La cour a ainsi annulé une décision condamnant la chaîne Fox pour avoir laissé la starlette Nicole Richie s’exclamer en 2003: «Avez-vous essayé d’enlever la bouse de vache d’un sac Prada ? C’est putain de difficile». «Si la FCC est libre de modifier le point de vue qu’elle avait adopté auparavant sur ce sujet (l’usage des explétifs), elle doit fournir une explication raisonnée à cette modification», explique la cour. Le directeur de la FCC, Michael Copps, a estimé dans un communiqué que la décision était «décevante pour les millions de parents et de citoyens vigilants à travers le pays». Dans une autre affaire, la justice doit également se prononcer sur les sanctions infligées par la FCC à la chaîne CBS après l’apparition furtive d’un sein de la chanteuse Janet Jackson lors du «Super Bowl» de 2004.