Vanessa DJIAN, Fondatrice & Productrice – Daï-Daï Films (Newen Studios)

1446

Fin 2022, Newen Studios a acquis la société de production française Dai-Dai Films. Rencontre avec sa fondatrice et productrice Vanessa Djian.

MEDIA +

Avec votre structure Daï-Daï Films fondée en 2017, qu’est-ce qui vous a poussée à rejoindre Newen Studios (Groupe TF1) ?

Vanessa DJIAN

L’esprit de famille ! J’avais déjà initié une coproduction avec TF1 Studio autour de l’adaptation audiovisuelle de la BD «Natacha», et cela faisait du sens de continuer l’aventure ensemble de manière plus forte. L’expertise du groupe Newen Studios sur le financement et le développement international va permettre à Daï-Daï Films de poursuivre une synergie dynamique avec les talents en leur apportant un environnement enrichissant et de qualité.

MEDIA +

Quelle est votre ambition ?

Vanessa DJIAN

Produire des contenus aux sujets aussi forts que populaires. Plusieurs films vont d’ailleurs partir en tournage cette année dont un premier long métrage, une comédie sociale d’aventure féminine. Sans être dans une logique d’industrialisation, nous menons plusieurs projets en parallèle.

MEDIA +

Comment comptez-vous tirer votre épingle du jeu ?

Vanessa DJIAN

En faisant d’abord de l’adaptation de spectacles vivants au cinéma. Depuis la création de Daï-Daï Films, nous avons coproduit des projets français et internationaux comme «Edmond» d’Alexis Michalik ou encore «Adieu Monsieur Haffman», adaptation de la pièce qui comptabilise six nominations aux Molières 2018. Je fonctionne à l’émotion et à la sincérité du propos. Quand je vois une pièce qui me touche, je sais pertinemment que l’on pourra transmettre cette même émotion au cinéma. Nous envisageons aussi de produire des adaptations de bandes dessinées. C’est le cas de «Roger», une BD de Cyprien que nous adaptons avec Gaumont.

MEDIA +

Avez-vous d’autres spécialités ?

Vanessa DJIAN

Je suis la fondatrice de «Girls support Girls», un dîner trimestriel regroupant les femmes de l’industrie de l’audiovisuel pour créer des synergies communes afin que les femmes soient mieux représentées au cinéma, dans les séries et en production. Mon crédo est d’avoir des projets incarnés à la fois par des rôles féminins forts mais aussi portés par des réalisatrices, scénaristes et/ou coproductrices. La plupart des projets ambitieux se font moins avec les femmes. Même si c’est en train de changer, nous tenons à accompagner ce mouvement.

MEDIA +

Comment expliquez-vous ce déséquilibre homme-femme en 2023 ?

Vanessa DJIAN

Vaste sujet ! Je ne sais pas si ce sont les femmes qui n’ont pas eu envie de se frotter à des territoires de production plus risqués, ou si le secteur a freiné leurs envies. Il est temps d’avoir des femmes qui portent des films avec de grosses ambitions. Il a été prouvé – selon des études – que ce sont des films portés par des femmes qui sont les plus rentables.

MEDIA +

Vous avez débuté votre carrière dans le cinéma. Que faisiez-vous ?

Vanessa DJIAN

J’étais assistante-réalisatrice. Lorsqu’ils venaient à Paris, j’ai pu travailler aux côtés de grands noms tels que Clint Eastwood, Christopher Nolan, Luc Besson et Dany Boon, avant de créer en 2017 Daï-Daï Films. Ce qui me motive aujourd’hui, c’est de concrétiser des rêves à travers de beaux films. J’ai aussi des envies de séries premium ayant du sens.

LES DIRIGEANTS

V. DJIAN

Fondatrice & Productrice

COORDONNEES

123 Bd de Grenelle

75015 Paris

DATE DE CREATION

2017

PRODUCTIONS

«Edmond» ; «Adieu Monsieur Haffman» ; «Roger»…