Y. LETRANCHANT (France Télévisions) : «Nous allons événementialiser davantage le Téléthon»

162

Hier matin, se tenait la conférence de presse de présentation de la 35ème édition du Téléthon qui sera diffusée les 3 et 4 décembre 2021 sur les antennes de France Télévisions. Entretien avec Yannick LETRANCHANT, Directeur des Opérations spéciales Antennes/Information de France Télévisions, Producteur du Téléthon pour France.tv Studio.

media+

Quelles sont vos ambitions artistiques et structurelles autour du Téléthon 2021 ?

Yannick LETRANCHANT

Le Téléthon rejoint l’objectif que l’on m’a assigné, à savoir événementialiser un certain nombre de rendez-vous. Le Téléthon est déjà un événement en soi depuis 35 ans, mais l’idée est de le renforcer davantage. Pour cela, nous allons accompagner encore plus nos 30 heures d’antenne. Toutes les directions du groupe vont nous aider en amont et le week-end des 3 et 4 décembre 2021. Nous sommes parvenus à réunir de nombreux visages du groupe, aussi bien les figures de l’information que celles des programmes.

media+

Sur les 30 heures du direct, comment avez-vous structuré votre grille ?

Yannick LETRANCHANT

Notre feuille de route consiste à produire des retrouvailles. Nous retrouvons ainsi le terrain, les animations et les défis en régions. Il y a une volonté des Français de revenir à cette proximité. France Télévisions déploie en ce sens de gros moyens humains et techniques, ce qui est un signal fort. Cela fait très longtemps qu’un parrain n’était pas allé sur le terrain. Soprano va donc prendre l’avion le samedi matin pour Marseille pour assurer une émission à 11h30, «Soprano mobilise Marseille !», au niveau du Vieux-Port, pour faire la fête et donner la parole aux malades et aux bénévoles mobilisés sur le terrain. Un Téléthon, c’est aussi des fondamentaux que l’on doit conserver : l’émission d’ouverture le vendredi 3 décembre à partir de 18h45 en direct sur France 2. Mais aussi le Prime qui s’enchaîne sur France 3 et qui va s’intituler cette année «Les visages de France Télévisions fêtent le Téléthon». Nous allons mettre en lumière les figures du service public et leur implication à travers du divertissement et du reportage. Concernant la soirée du samedi 4 décembre à 21h05 sur France 2, elle va mettre à l’honneur tous les héros de ce marathon télévisuel hors du commun dans une ambiance festive et musicale.

media+

Comment rendre attractifs des sujets anxiogènes ?

Yannick LETRANCHANT

Le Téléthon est un format hybride mêlant variété, science, témoignages et appel aux dons. Il faut savoir renouveler certaines tranches sans en oublier les piliers. On peut montrer des victoires médicales et scientifiques tout en étant accessibles à tous les publics. Ce que les professionnels de l’AFM savent faire. Pour la première fois, nous allons proposer une émission d’1h30 dédiée au gaming avec Samuel Etienne. C’est une matière assez peu traitée à la télévision. Depuis le Forum des images à Paris (dans la nuit de vendredi à samedi de minuit 30 à 2 heures du matin), nous allons couvrir 4 espaces de jeux pour une rencontre nocturne entre joueurs et téléspectateurs autour de la solidarité. L’occasion de donner un coup de projecteur sur le monde du jeu vidéo et d’inciter les communautés des streamers et de téléspectateurs à faire des dons sur les comptes Twitch des gamers. 

media+

Votre plateau principal est situé aux studios du Lendit à St. Denis. Pourquoi ce choix ?

Yannick LETRANCHANT

Parce que ces studios nous apportent un certain confort. Nous sommes moins soumis aux aléas climatiques, sociaux ou Covid. Cette année, nous allons aménager en parallèle la guinguette du Téléthon. Nous utiliserons l’inter-décor dans les coulisses du studio afin de créer un lieu convivial. Il sera aménagé en conséquence avec des food-trucks, un terrain de pétanque. Ce sera aussi un lieu de passage pour différentes séquences. Nous ferons jouer notre parrain et nos animateurs.