Y. THÉBAULT (Acast) : «92% de nouvelles marques ont intégré le podcast dans leur stratégie de communication en 2021»

269

Lancée en fin d’année 2021, l’offre Acast+, ensemble d’outils d’abonnement pour accompagner les podcasteurs, continue de séduire de nouveaux acteurs comme Pardon le Cinéma et Studio Minuit. L’occasion pour média+ de revenir sur l’offre et d’évoquer les objectifs de cette dernière avec Yann THÉBAULT, Directeur Général Acast France.

Que représente votre offre abonnement Acast+ ? 

Chez Acast, nous défendons un écosystème ouvert du podcast et les créateurs sont au cœur de notre mission, quelle que soit leur taille. Notre offre d’abonnement Acast+ est un ensemble d’outils pour accompagner les podcasteurs dans leur stratégie d’abonnement sur la plupart des plateformes d’écoutes. Depuis une seule et unique plateforme, ils peuvent gérer le flux gratuit et le flux privé. Sur cette même interface, ils auront la possibilité de créer différents paliers d’abonnement, suivant leurs conditions, permettant ainsi aux abonnés payants d’accéder à des contenus exclusifs tels que des épisodes bonus, un flux sans publicité et bien plus encore. 


Qu’elle est l’intérêt de cette offre pour l’économie du podcast ?

L’abonnement devient un pilier important dans l’économie des podcasts. Il a l’avantage d’être plus stable que le modèle publicitaire : les revenus tombent chaque mois et ne sont pas impactés par la périodicité publicitaire. 

De nouveaux acteurs sont-ils intéressés par cette offre ?


Depuis l’ouverture d’Acast+, nous notons effectivement un intérêt croissant de la part de nos podcasteurs pour l’offre d’abonnement. L’arrivée de podcasteurs de renoms tels que Pardon le Cinéma et les équipes du Studio Minuit montre qu’il y a un réel enjeu économique autour du podcast. Et chez Acast, nous pensons que les créateurs doivent toujours être rémunérés équitablement pour leur travail. Cette solution d’abonnement donne ainsi une nouvelle dimension au média. Il va leur permettre de diversifier les possibilités de rémunération et de développer davantage leur relation avec leur communauté. 

Comment est-elle perçue auprès du marché ? 

L’intérêt pour les podcasts est grandissant, que ce soit du côté des créateurs, des plateformes d’écoutes, ou encore chez les annonceurs. Et le marché du podcast s’est incontestablement développé ces dernières années avec une accélération sur l’année 2021 avec l’apparition des offres d’abonnements. On y observe donc un réel potentiel pour Acast+. 

Quel bilan tirez-vous de votre activité en France en 2021 ?
L’année 2021 a été très positive pour nous. Côté créateurss, nous notons la montée en puissance des indépendants avec notamment l’arrivée des influenceurs. Ces derniers voient dans le podcast, un nouveau terrain d’expression qui leur permet notamment d’offrir une expérience différente à leur communauté déjà fidèle. Nous avons la chance de pouvoir en accompagner un certain nombre, comme Cyprien ou Hugo Décrypte. L’équipe commerciale a, quant à elle, fait un gros travail d’évangélisation auprès des annonceurs. En effet, si 92% de nouvelles marques ont intégré le podcast dans leur stratégie de communication en 2021, 53% d’entre elles n’avaient pas investi en radio en 2020. Cela confirme donc que le podcast est considéré comme un levier d’influence pour la promotion de produits/services.