21st Century Fox : résultats trimestriels en hausse 

1415

Le groupe de médias 21st Century Fox, dont une partie des activités doit être vendue à Disney et en attente de l’acquisition de Sky, a annoncé des résultats trimestriels en hausse, grâce à ses chaînes câblées, mais en partie inférieurs aux attentes.

Le groupe s’est également dit une nouvelle fois confiant dans le fait de boucler le rachat du bouquet satellite britannique Sky cet été malgré la récente contre-offre du câblo-opérateur américain Comcast.

Dans les échanges électroniques suivant la clôture de Wall Street, le titre reculait de 0,53% à 37,50 dollars vers 21H30 GMT.

Au troisième trimestre de son exercice décalé (janvier-mars), Fox a dégagé un bénéfice net de 858 millions de dollars, en hausse de 7,4%.

Mais ajusté des éléments exceptionnels et rapporté par action, le bénéfice est inférieur aux attentes des analystes: à 49 cents contre 53 cents attendus.

A 7,42 milliards de dollars, le chiffre d’affaires est en repli de 2% par rapport à la même période de l’an dernier mais très légèrement au-dessus des anticipations des analystes.

Cette baisse est due essentiellement aux chaînes hertziennes dont le chiffre d’affaires a dégringolé de 32% à 1,15 milliard de dollars.

La partie cinéma (dont les studios 20th Century Fox, qui doit faire partie des actifs vendus à Disney), a elle aussi vu ses recettes baisser, mais très légèrement, à 2,243 milliards (-0,6%).

En revanche, la division recouvrant les chaînes câblées (Fox News, FX…) dont le chiffre d’affaires a bondi de 9,8% à 4,42 milliards de dollars.

«Nous continuons à réaliser des progrès opérationnels et financiers (…) et travaillons aussi à boucler nos transactions stratégiques», ont commenté Rupert et Lachlan Murdoch, co-présidents du conseil d’administration, cités dans le communiqué.

Pour ce qui est du rachat des 61% de Sky qu’il ne détient pas encore et qui fait l’objet d’un examen poussé de la part des autorités de la concurrence britanniques, le groupe «anticipe un feu vert (du régulateur) vers le début de l’été» même s’il fait face à une surenchère du câblo-opérateur américain Comcast, qui a déposé le 25 avril une contre-offre sur Sky.

Pour ce qui est de la vente d’une bonne partie de ses actifs à Disney, Fox dit toujours espérer boucler la transaction «dans les 12 à 18 mois, à compter du 13 décembre 2017», date de l’annonce du rachat.

Mais là aussi, l’intervention possible de Comcast pourrait compliquer l’affaire. Selon la presse américaine, Comcast pourrait lancer en juin une contre-offre, plus élevée que celle de Disney, sur Fox.