74 Milliards d’applications sociales téléchargées à ce jour (App Annie)

67

Les dernières données recensées par App Annie concernant le nombre de téléchargements, les dépenses et le temps accordé aux app sociales, montrent que celles-ci se sont largement imposées sur le long-terme comme étant des applications ancrées et appréciées des consommateurs. Ce rapport fait également état de nouvelles tendances observées plus récemment et de la préférence marquée des consommateurs pour les applications de diffusion en direct.  À ce jour, plus de 74 milliards d’applis ont été téléchargées dont 1,49 milliards en France. Plus récemment, 4,7 milliards de téléchargements ont été réalisés pour le seul 1S 2021. Cette omniprésence se traduit également dans les dépenses réalisées sur ces applis avec 22,2 milliards de dollars dépensés à ce jour, dont 538 millions en France. Au 1S 2021, 3,2 milliards de dollars ont été dépensés, soit une hausse de 50% par rapport à l’année précédente. En France, on observe une augmentation de 10% entre ces deux périodes. En matière de temps passé, elles représentent 740 milliards d’heures au premier semestre 2021, soit 44% du temps passé sur les téléphones portables dans le monde. Une croissance régulière au cours des trois dernières années, avec une hausse de 30% au 1S 2021 par rapport au premier semestre 2018. A noter aussi que les applications de live streaming s’imposent face aux applications de chat et de photo / vidéo. En 2021, le temps total passé sur les cinq principales applications utilisant du streaming en direct devrait bientôt dépasser un demi-milliard d’heures sur les seuls téléphones Android (hors Chine), soit une augmentation de 25% sur trois ans, contre seulement 15% pour les applis de chat, de photo et vidéo. Les applications live streaming ont augmenté la part de marché des dépenses des consommateurs de 24 points de pourcentage par rapport à 2018. La vidéo joue un rôle clé dans l’évolution du paysage social et le streaming en direct devrait être à l’origine d’une croissance significative. Tik Tok en est la preuve concrète, le temps moyen mensuel par utilisateur dépasse celui de YouTube aux États-Unis et au Royaume-Uni. En juin 2021 un utilisateur américain passait en moyenne 24h par mois sur Tik Tok contre 22h sur Youtube, et un utilisateur britannique passait 25h par mois en moyenne sur Tik Tok contre 15h sur Youtube. Bien que de nombreuses applications sociales avaient déjà intégré des achats in-app par le passé, il s’agissait de produits tels que des packs d’autocollants. Aujourd’hui, les achats in-app sont souvent liés aux «cadeaux» faits aux créateurs de contenu pendant les livestreams.Par exemple, sur Twitch, les «Bits» sont des biens virtuels qui permettent aux spectateurs d’encourager et de soutenir financièrement les streamers.En général, les créateurs de contenu peuvent échanger la monnaie in-app contre les fonds qui leur sont versés. Les créateurs sont encouragés à féliciter les donateurs, ce qui créé une boucle de rétroaction positive. Le soutien des consommateurs aux streamers et aux créateurs de contenu va faire décoller la monétisation des réseaux sociaux, pour atteindre 17,7 milliards de dollars de dépenses annuelles en 2025, soit un taux de croissance annuel de 29% sur 5 ans. L’Asie s’impose comme la région la plus importante pour les téléchargements au premier semestre 2021, avec 60% du marché. L’Inde est à la 1ère place avec un marché 5 fois plus important, dépassant ainsi les États-Unis depuis 2018. Entre marchés matures et émergents, les États-Unis, l’Indonésie, le Brésil et la Chine se suivent de près. Au niveau des dépenses réalisées au premier semestre 2021, les États-Unis, le Japon et la Chine représentent 60% du marché. Les États-Unis arrivent en tête avec 30% du marché total des dépenses en faveur des créateurs de contenu et des live streamers.

60 % du temps passé dans le monde sur des applications sociales provient de la région Asie-Pacifique. Ce temps a explosé en Inde au cours des 3,5 dernières années, réduisant l’écart entre l’Inde et la Chine de 115% en 2018 à seulement 7% au premier semestre 2021.