Abandon des poursuites contre un Américain dans une affaire relatée dans le podcast au succès mondial «Serial»

64

La procureure de Baltimore a abandonné mardi les poursuites contre un Américain libéré en septembre après 23 ans en prison pour un meurtre dont il se dit innocent, une affaire relatée dans le podcast au succès mondial «Serial».

La fermeture du dossier d’Adnan Syed, initialement annoncée par le quotidien Baltimore Sun, a été confirmée par la défense, qui donnera plus de détails lors d’une conférence de presse.

Le quadragénaire avait été condamné à la réclusion à perpétuité en 2000 pour le meurtre de son ancienne petite amie Hae Min Lee à Baltimore, sur la côte est des Etats-Unis.

Dans un revirement inattendu, la procureure Marilyn Mosby avait déposé en septembre une requête en annulation de ce verdict.

Elle avait expliqué avoir des doutes sur sa culpabilité depuis la découverte de «deux suspects alternatifs».

Une juge avait validé sa requête et remis Adnan Syed en liberté, en attendant que la procureure décide de refermer définitivement le dossier ou d’organiser un nouveau procès.

Mme Mosby, qui avait 30 jours pour se prononcer, avait expliqué qu’elle attendrait d’avoir les résultats d’analyses ADN complémentaires. L’affaire avait débuté en février 1999, quand la police avait retrouvé le corps de Hae Min Lee, 18 ans, à demi enseveli dans un bois de Baltimore.

Arrêté à l’âge de 17 ans, Adnan Syed avait été condamné à la prison à vie un an plus tard.

Selon l’accusation, il n’avait pas supporté qu’elle le quitte pour un autre et l’avait étranglée.

Lui a toujours clamé son innocence, se disant victime de préjugés anti-musulmans.

En 2014, une équipe de journalistes avait mené une contre-enquête, racontée en douze épisodes dans la première saison de «Serial».

Précurseur de l’ère des podcasts, ce feuilleton radio a, selon ses producteurs, été téléchargé plus de 300 millions de fois. Il a également inspiré un documentaire sur la chaîne HBO.