Agence France-Presse: Sophie Huet, rédactrice en chef centrale, nommée à de nouvelles fonctions sur l’IA et l’innovation

250

L’Agence France-Presse vient de nommer Sophie Huet, l’une de ses journalistes les plus expérimentés, à un nouveau poste pour conduire la réflexion stratégique de sa rédaction en matière d’IA, reflétant la volonté de l’Agence de renforcer sa compétitivité dans ce domaine-clé. Sophie Huet, actuellement rédactrice en chef centrale, a ainsi été nommée au poste nouvellement créé de Directrice adjointe de l’Information chargée de l’intelligence artificielle et de l’innovation rédactionnelle.Elle travaillera à la mise en oeuvre de nouveaux outils d’IA pour aider la rédaction mondiale de l’Agence France-Presse «à conserver une longueur d’avance, à l’heure où les accélérations technologiques bouleversent le secteur des médias», explique l’Agence dans un communiqué. S’appuyant sur de précédentes fonctions à la tête du service infographie et innovation de l’Agence France-Presse, Sophie Huet sera également chargée de développer les pratiques du datajournalisme à l’Agence. Elle suivra également les évolutions rapides de l’intelligence artificielle dans le secteur des médias et représentera l’Agence France-Presse lors de conférences internationales, notamment au prochain festival de Pérouse.Un élément clé de ses futures fonctions portera sur la formation de la rédaction de l’Agence France-Presse aux outils liés à l’IA, tout en faisant évoluer le moment venu les consignes rédactionnelles déjà existantes sur leur utilisation. «L’IA change déjà notre pratique du journalisme et je suis ravi que notre remarquable rédactrice en chef centrale occupe cette nouvelle fonction au sein de l’équipe de direction», a déclaré Phil Chetwynd, Directeur de l’Information de l’Agence France-Presse.