Les annonceurs interpellent le gouvernement

226

Les annonceurs ont interpellé le gouvernement, s’inquiétant d’un décret de la loi Macron sur la transparence dans la publicité numérique qui tarde à être publié et ont menacé de lancer un audit sur les pratiques des agences dans le secteur. «L’Union des annonceurs interpelle fermement le gouvernement: attendue depuis août 2015, la publication officielle du décret relatif à la prévention de la corruption et à la transparence de la publicité sur le digital n’est toujours pas faite», déclare l’organisation dans un communiqué. Il s’agit d’un «délai inhabituel et surtout dangereux par rapport aux risques qui pèsent en France sur le marché publicitaire digital en plein développement», souligne-t- elle. Interrogé, Bercy a assuré que le délai écoulé «n’avait rien d’anormal» et tenait à la procédure, qui a obligé le gouvernement à soumettre son projet de décret à la Commission européenne puis au Conseil d’Etat, et à attendre leur réponse. «A priori, le décret devrait être publié avant la n de l’année», a-t- on ajouté, en précisant que le texte était actuellement entre les mains du Conseil d’Etat. Les dispositions de la loi Sapin de 1993 contre la corruption et pour la transparence dans la publicité ont été étendues à la publicité numérique par la loi Macron. Mais le décret d’application, soumis à la Commission européenne et au conseil d’Etat, n’a pas été publié. «Nous tirons la sonnette d’alarme», a expliqué Pierre-Jean Bozo, directeur général de l’Union des annonceurs. «On verra quand on aura les chiffres 2016 qu’internet est