B.PATINO (Arte) : « Notre chaîne se veut être un point de repère pour comprendre les enjeux contemporains »

231

Cette saison encore, ARTE France se donne comme objectif de rester la chaîne des grands récits et du documentaire. Explications de Bruno Patino, Directeur éditorial d’ARTE, pour média+.

media+

Quel est le mot d’ordre pour cette nouvelle saison ?

Bruno Patino

Le mot d’ordre de cette nouvelle saison est simple : ARTE demeure la chaîne des grands récits. Notre chaîne se veut être un point de repère pour comprendre les enjeux contemporains. Cette saison, l’environnement et le féminisme seront tout particulièrement mis en avant. ARTE est incontestablement la chaîne du documentaire. Ces derniers représentent plus de 50% de la programmation. Pour rappel, nous diffusons plus de 1.300 documentaires inédits par an.

media+

Souhaitez-vous toujours limiter les acquisitions ?

Bruno Patino

Nous faisons très peu d’acquisitions. Nous misons essentiellement sur la coproduction. Nous avons de nombreux projets avec des chaînes européennes pour développer des projets audiovisuels. L’achat de contenus est extrêmement minime au sein d’ARTE France. Ce dernier comprend essentiellement les films cinématographiques.

media+

Allez-vous développer vos séries documentaires ?

Bruno Patino

Nous sommes toujours aussi motivés à développer davantage de séries documentaires. Mais le sujet doit s’y prêter. Et ce genre demande du temps.

media+

Vous parlez peu des magazines que proposent ARTE. Qu’en est-il cette saison?

Bruno Patino

Nous restons fidèles à ce qui se fait. Notre magazine «28 minutes» est installé et son succès est de plus en plus grand. Cette année, nous consolidons l’émission et restons sur de bonnes bases. Concernant notre autre magazine «Invitation au voyage», l’émission marche aussi très bien alors pas de nouveautés cette année mais une confirmation du programme dans notre offre. Enfin, l’an passé, nous avions restructuré notre émission «Vox Pop» présentée par Nora Hamadi chaque dimanche, et nous laissons le temps à l’émission de se développer.

media+

Quelle est votre approche concernant le numérique ?

Bruno Patino

Le site internet d’ARTE France n’est pas qu’une annexe du linéaire. Nous proposons une offre éditoriale puissante et autonome. L’objectif est que le téléspectateur prenne le réflexe et s’approprie ces nouveaux usages. Mais cela prend du temps pour le faire connaître. Sur le moyen terme, je suis très optimiste car les chiffres sont déjà positifs. De plus, notre audience sur le linéaire progresse, ainsi notre offre sur le site n’est pas une menace. Il est ensuite évident que nos contenus sont différents selon nos supports. ARTE France est partout même sur des réseaux comme Snapchat ou Instagram.

media+

Qu’en est-il du podcast ? 

Bruno Patino

Comme j’aime à dire, nous étions les premiers sur ce secteur. Tout le monde ne le sait pas… ARTE Radio est un univers qui s’est développé plutôt bien. Dès nos débuts, nous avons misé sur des récits intimes. Aujourd’hui, les outils de distribution sont puissants et se multiplient. Radio France par exemple se développe énormément, mais RTL aussi…et Europe 1. Malgré tout, le public d’ARTE Radio est toujours aussi fidèle.