C. SCHÖFER (Paris Première) : «A la rentrée, nous serons plus que jamais aux côtés des théâtres»

410

Succès pour la nouvelle case cinéma «Les films mythiques de Paris Première» lancée le 5 mars en Prime Time. L’occasion d’évoquer la stratégie de programmation de la chaîne avec Catherine SCHÖFER, Directrice générale de Paris Première (Groupe M6).

media+

L’audience de la nouvelle case cinéma a quasiment doublé. Une aubaine pour Paris Première ? 

Catherine SCHÖFER

C’est un joli succès. Initié bien avant le confinement, ce rendez-vous dédié aux grands classiques du 7ème art, à base de films qui ont traversé les générations, favorise l’écoute conjointe en famille. La case est particulièrement adaptée au contexte atypique dans lequel nous sommes. On a doublé l’audience la case. Près de 300.000 téléspectateurs la semaine dernière pour «Forest Gump» et plus de 400.000 cinéphiles la semaine précédente avec «Les 12 salopards». Soulignons aussi les effets de la mise à disposition en gratuit de Paris Première et Téva par les opérateurs, sur toutes les box, en avril. Face au plébiscite de cette nouvelle case et de sa programmation, nous allons la poursuivre jusqu’en juin et elle reprendra à la rentrée de septembre. Nous proposerons en mai des films comme «Pearl Harbor», «Il faut sauver le soldat Ryan», «Incassable», «L’évadé d’Alcatraz»… On mise sur des longs métrages salués par la critique, primés et qui ont été des succès en salles. Pour information, les films sont accompagnés d’un podcast sur RTL.fr présenté par Thierry Chèze.

media+

Comment préparez-vous l’après-confinement sur la grille ?

Catherine SCHÖFER

Toutes nos émissions vont revenir progressivement. «La revue de presse» devrait refaire son apparition avant la fin de la saison dans une version semi-confinée. Et pendant toute cette période, nous sommes en mesure de proposer chaque semaine des inédits de «Zemmour et Naulleau» mais aussi de «Très très bon». Paris Première continue de cultiver le débat et de miser sur la culture.

media+

Quel est votre engagement auprès du spectacle vivant ?

Catherine SCHÖFER

A la rentrée, nous serons plus que jamais aux côtés des théâtres. Ils auront besoin de visibilité pour ramener des gens en salles. On continue donc à soutenir le spectacle vivant qui est un élément très important de Paris Première. Une case «théâtre» a d’ailleurs été ouverte le samedi soir. Cinq directs et captations étaient prévus en avril, mai et juin.

media+

Quid de vos projets documentaires ?

Catherine SCHÖFER

Nous lançons un cycle Fernandel début juin qui démarrera par une soirée dédiée avec un film suivi d’un documentaire inédit. Nous avons aussi commandé un portrait de Bruce Willis qui verra le jour à la rentrée.