C. SOMMET (Groupe TF1) : « Notre budget n’a pas évolué malgré la crise économique et sanitaire ».

418
CHRISTOPHE SOMMET

Cette année encore, Ushuaïa TV et Histoire TV, les chaînes thématiques du groupe TF1, sont présentes au Deauville Green Awards 2021 et à l’édition connectée du Sunny Side of the Doc. L’occasion pour média+ de s’entretenir avec Christophe SOMMET, directeur du Pôle Thématiques du groupe TF1.

MEDIA +

Quelle a été votre implication lors de la 10ème édition du Deauville Green Awards 2021 ?

CHRISTOPHE SOMMET

Je suis très heureux d’être présent à la dixième édition du Deauville Green Awards, que la chaine Ushuaïa TV soutient depuis sa création. Le partenariat initié entre le Groupe TF1 et ce festival porte ses fruits, nos engagements et thématiques défendues sont les mêmes. Cette année, au nom d’Ushuaïa TV, j’ai participé à deux tables rondes et une séance de pitch. L’occasion aussi de présenter en avant-première le film inédit «Jean Jouzel, dans la bataille du siècle», produit par 13 Productions, Via Découvertes et Ushuaïa TV.

MEDIA +

Quel rôle allez-vous jouer dans l’édition 2021 du Sunny Side of the Doc ?

CHRISTOPHE SOMMET

Là encore, nous sommes heureux de participer à Sunny Side of the Doc. Nous avons une prise de parole pour mettre en avant la politique de contenus d’Ushuaïa TV et Histoire TV. L’idée est de présenter notre stratégie d’investissement et de développement, ainsi que notre line-up de rentrée. Ces festivals sont aussi de bons moyens pour rencontrer de nouveaux partenaires, producteurs, auteurs…

MEDIA +

Ushuaïa TV est à l’initiative de la création d’un nouveau Prix. Qu’en est-il ?

CHRISTOPHE SOMMET

Depuis plusieurs années, nous soutenons le Sunny Side of the Doc. Pour la première fois, Ushuaïa TV récompensera l’un des projets pitchés avec le Prix Ushuaïa TV Impact. L’objectif est d’encourager la création d’un film documentaire particulièrement source d’inspiration et de changement global en matière de défis majeurs, de défense de l’environnement, ou de justice sociale. L’idée est aussi d’accompagner ce prix d’un préachat, si le projet s’y prête.

MEDIA +

Quels impacts a eu la pandémie sur votre activité et vos investissements?

CHRISTOPHE SOMMET

Malgré la pandémie, nous avons pu conserver notre feuille de livraison et de tournage. Quelques tournages à l’international ont été repoussés. Notre budget n’a pas évolué malgré la crise économique et sanitaire. Nous avons maintenu nos investissements. Pour rappel, Histoire TV et Ushuaïa TV investissent une enveloppe globale de plus de 2 millions d’euros en créations inédites (150h pour Ushuaïa TV et 120h pour Histoire TV). Elles acquièrent aussi environ 500h par an.

MEDIA +

Quels sont les temps forts de la rentrée sur vos chaînes ?

CHRISTOPHE SOMMET

Sur Ushuaïa TV, nous proposerons des soirées spéciales à l’occasion d’un mois dédié à la biodiversité. Nous avons fait appel à Mathieu Vidard en tant qu’ambassadeur. Le mois de septembre sera aussi marqué par un nouveau numéro du magazine «En Terre Ferme» (Phare Ouest Productions et Ushuaïa TV, 52’) avec Fanny Agostini qui recevra Yann Arthus-Bertrand. De son côté, Lambert Wilson incarnera un documentaire inédit qui vise à sensibiliser des téléspectateurs à la fragilité des récifs coralliens en Polynésie (Merapi Productions, 52’).

MEDIA +

Qu’en est-il pour Histoire TV ?

CATHERINE NAYL

Côté Histoire TV, la rentrée de septembre sera marquée par une programmation spéciale autour du 11 septembre 2001. Pour ce faire, nous proposerons un documentaire inédit autour du commandant Massoud, «L’héritage Massoud» (Mediatika, 90’). De plus, après le succès des deux premières saisons, nous proposerons une troisième salve d’épisodes de la série inédite «Charité» (Fremantle, 6×52’).

MEDIA +

Comment évolue votre offre podcast?

CHRISTOPHE SOMMET

Notre offre podcast continue de s’enrichir. Dès la rentrée de septembre, nous diffuserons les premiers podcasts «En terre ferme» incarnés par Fanny Agostini. Concernant Histoire TV, nous finalisons une nouvelle mini-collection avec Gilles Bouleau autour de la Seconde Guerre mondiale. Enfin, nous venons de lancer la chaîne YouTube d’Histoire TV. Avec ce développement numérique, l’objectif est de toucher une nouvelle cible, au-delà du linéaire.

MEDIA +

Les offres délinéarisées se multiplient. Est-ce une proposition stratégique intéressante pour vos chaînes ?

CHRISTOPHE SOMMET

L’offre de nos chaînes est déjà fortement digitalisée. Depuis fin 2020, elles sont disponibles sur la plateforme SALTO en complément de leur distribution cab/sat/FAI. Elles offrent en plus un catalogue riche et varié en replay avec une centaine d’heures disponibles en permanence pour chacune d’entre elles. On sait d’ailleurs que 20% de l’audience d’Histoire TV provient du délinéaire.