Canal+, 1er actionnaire du géant sud-africain de la télévision MultiChoice, fait une offre ferme pour le rachat de l’opérateur télé

66

Canal+, premier actionnaire du géant sud-africain de la télévision MultiChoice avec plus de 35% du capital, a annoncé lundi avoir fait une offre obligatoire pour en acquérir toutes les actions qu’il ne détient pas encore.

Après un premier rejet en février, le groupe français avait relevé le 5 mars son offre à 125 rands (6,04 euros) par action, payés en numéraire, contre 105 rands (5,07 euros) précédemment, valorisant sa cible à près de 2,7 milliards d’euros.

«Le groupe Canal+ est confiant quant à l’aboutissement de cette offre, dont le prix dépasse largement le minimum requis par la réglementation», a déclaré dans un communiqué conjoint aux deux groupes Maxime Saada, président du directoire de la filiale du groupe Vivendi, piloté par le milliardaire Vincent Bolloré Les deux entreprises précisent également avoir «conclu un accord de coopération concernant la préparation et la mise en oeuvre» de cette offre, exigée par le comité sud-africain de régulation des OPA. MultiChoice avait jugé la première offre insuffisante.

Canal+ est présent en Afrique dans 25 pays au travers de 16 filiales et y compte 8 millions d’abonnés, selon les données du groupe français. Sa position de premier actionnaire du géant sud-africain lui a permis de prendre pied en Afrique anglophone et lusophone, où MultiChoice compte 23,5 millions d’abonnés dans plus de 50 pays. La future entité serait cotée à la Bourse de Johannesburg.